Humeurs

Comment avoir de bonnes relations avec ses collègues

25 avril 2018 - 22 : 55
par Mylène Avoir de bonnes relations avec ses collègues est primordial pour être efficace au bureau et instaurer une bonne ambiance de travail. Ce n'est pas si difficile, surtout si vous suivez ces conseils.

On peut comparer le travail à un long voyage en bateau. Tout le monde navigue vers la même destination. Il y a tout un équipage : le « capitaine » bien sûr, mais il y a surtout vous et tous les autres !

Pour que ce voyage soit agréable et que le cap soit atteint sans encombres et sans stress, il est essentiel de bien s’entendre avec ses collègues et même de savoir se faire apprécier de ses collègues.

Peu importe que vous les appréciez ou pas, que vous vous sentiez proche d'eux ou que vous en trouviez certains un peu bizarres, l'essentiel, c'est de savoir bien communiquer et d'être capable de travailler en bonne intelligence.

Vous verrez que travailler ensemble deviendra plus plaisant, et que même si certains collègues vous semblent insupportables, antipathiques ou désagréables de prime abord, si tout le monde fait des efforts, vous pouvez tous tirer profit de cette relation entre collègues et apprendre beaucoup de choses les uns des autres.

Alors si vous aussi, vous voulez avoir de bonnes relations avec vos collègues ou que vous souhaitiez améliorer une relation difficile avec l'un d'entre vous, rassurez-vous, ce n'est pas forcément compliqué. Il suffit de suivre ces conseils efficaces !

reunion-collegue-conseils-travail-bureau

Prenez le temps de vous connaître

Certains parviennent à forger de réels liens d’amitié avec leurs collègues de travail et n'hésitent pas à se voir régulièrement en dehors du bureau pour passer de bons moments ensemble, comme le feraient de vrais amis.

Si ce n'est pas votre tasse de thé, que vous êtes très introverti ou que ça ne vous dit rien pour le moment, pas la peine de vous forcer. Personne ne vous demande de devenir la meilleure amie de votre collègue si vous n'en avez pas envie.

En revanche, ce que vous pouvez faire et qui changera radicalement la nature de votre relation avec vos collègues, c'est de faire l'effort de savoir quel genre de personne vous côtoyez tous les jours.

Même si ça vous semble un peu difficile car vous êtes de nature réservée, n’hésitez pas à faire le premier pas si votre collègue est particulièrement timide ou refermé sur lui-même. N'oubliez jamais de lui dire bonjour en arrivant le matin ou au revoir avant de quitter le bureau, soyez particulièrement sympa, montrez-vous intéressée par son travail et, si vous vous sentez à l'aise, posez-lui des questions un peu plus personnelles à l'occasion (« Tu as passé un bon weekend ? », « Comment se sont passées tes vacances ? », « Ca va mieux ton rhume ? », etc.).

Même si faire la conversation est un excercice parfois difficile, surtout quand on ne connaît pas bien les gens, vous verrez que très vite, ça portera ses fruits et que ça assurera une bonne ambiance au bureau.

Vous vous connaîtrez un peu mieux, l'ambiance sera moins tendue et plus agréable pour tout le monde, et elle sera surtout plus propice à un travail productif !

Car toutes les études le prouve : pour mieux convaincre les autres, il faut en fait tout faire pour qu'ils se sentent mieux. En veillant au bien-être de vos collègues, vous vous montrez donc en réalité très stratégique et vous servez vos propres intérêts, car vous verrez qu'il vous suffit de vous montrer sympa et agréable pour que les tensions s'apaisent et que vos collègues apprécient travailler avec vous.

Mieux vous vous entendrez – encore une fois, pas besoin de devenir meilleurs copains, mais échanger quelques mots gentils tous les matins en se disant bonjour peut suffire – mieux vous travaillerez ensemble et plus vos collègues seront ouverts à écouter vos idées et vos suggestions.

ordinateur-bureau-travail-collegues-bien-s-entendre-conseils

Sachez écouter

Votre collègue de bureau peut vous donner des conseils et vous apprendre des choses, c'est certain ! Ne faites pas preuve de fierté mal placée, ce serait dommage et ça pourrait vous empêcher de monter en compétences.

Là encore, c'est dans votre intérêt d'écouter votre collègue attentivement et de prendre connaissance de ce qu'il a à dire. Même si vous n'êtes pas d'accord avec toutes ses propositions ou ses façons de s'organiser, il y a bien une ou deux bonnes idées que vous pouvez piocher dans sa manière de travailler.

Le plus intelligent et stratégique, c'est de voir les choses de manière positive : plutôt que de vous concentrer sur tout ce qui vous agace chez votre collègue, essayez plutôt de repérer ce qui peut être intéressant dans sa façon de faire ou les compétences qu'il peut vous aider à acquérir.

Discutez avec lui, écoutez-le, et à vous de juger ensuite si son avis peut vous aider à progresser ou non.

Si votre collègue vient vers vous pour se plaindre de ne pas avoir terminé une tâche dans un délai précis, ou de se sentir débordé parce qu'il ne sait pas comment surmonter une difficulté en particulier, écoutez-le aussi. Suggérez-lui une façon différente de s'organiser, réfléchissez ensemble à une solution ou proposez votre aide.

Même si vous n'avez pas de solutions particulières en tête, ce n'est pas grave. Montrez-vous simplement soutenant, bienveillant et à l'écoute, car même au bureau, certaines personnes aiment savoir que quelqu’un les écoute et les comprend vraiment.

Votre collègue n'en sera que plus soulagé et s'il sait que vous êtes là pour le soutenir, il n'hésitera pas à en faire de même avec vous ou à vous proposer son aide la prochaine fois que vous êtes en retard sur un dossier.

Évitez d'être mauvaise langue

Les commérages ne donnent pas une image professionnelle, et n'ont pas leur place au bureau.

Vous et vos collègues êtes tous là pour travailler ensemble le plus efficacement possible, pas pour colporter des ragots ou pour passer votre temps à vous critiquer les uns les autres.

Pensez bien que si vous critiquez un collègue lorsqu'il est absent avec un autre collègue, vous mettez le doigt dans un engrenage négatif et très destructeur, car ça vous retombera forcément sur le nez à un moment ou à un autre.

Soit le collègue absent découvrira les choses méchantes que vous avez dites sur lui et viendra vous demander des explications, ce qui annonce une relation houleuse et un conflit difficile à gérer puisque vous serez en tort. Soit votre collègue ne dira rien mais perdra confiance en vous et ça ternira votre relation pour toujours. Soit vos collègues se diront que, vu comme vous critiquez, vous faites pareil avec eux lorsqu'ils ne sont pas là, et ils auront donc une mauvaise image de vous. Sans compter le risque que vos critiques arrivent jusqu'aux oreilles de votre chef, ce qui lui donnerait une image de vous puérile et non professionnelle, et pourrait vous coûter une augmentation ou une promotion méritée.

Ne tombez pas dans le piège de la critique facile, même si vous essayez simplement d'acquiescer pour vous sentir inclus dans le groupe.

Et si votre collègue de travail raconte des potins incessants sur les autres, méfiez-vous. Dites-vous que les histoires des autres ne vous concernent en rien. Soyez poli et éloignez-vous, si nécessaire.

Si vous ne pouvez pas bouger d’où vous êtes, écoutez sans faire de commentaire. Au bout d'un moment, votre collègue se découragera et finira peut-être par arrêter d'être aussi négatif, du moins, en votre présence.

Soyez droit, intègre et positif, c'est une attitude qui s'avère toujours payante, que ce soit dans la vie personnelle ou dans votre vie professionnelle !

travailler-collegues-relation-bureau-conseils

Soutenez votre collègue de bureau

Si votre collègue de bureau a été promu, montrez-lui que vous êtes heureuse pour lui (ou pour elle). Là encore, ne faites pas preuve de fierté mal placée et jouez le jeu.

Vous la vouliez cette promotion ? Alors soyez honnête :

soit votre collègue est plus compétent que vous

Et le fait qu'il (ou elle) soit promu à votre place est normal. Dans ce cas, reconnaissez-le et répétez-vous que tout n'est pas perdu. D'autres opportunités se représenteront à vous dans quelques mois ou années.

Profitez-en pour vous former, monter en compétences, faire des formations, apprendre de vos collègues et bosser plus dur.

Tout effort finit toujours par payer, et cette attitude constructive finira forcément par vous apporter le succès que vous demandez.

soit votre collègue n'est pas si compétent que ça et ne méritait pas ce poste

D'après vous, il l'a surtout obtenu grâce à son réseau, parce qu'il sait bien se mettre en avant ou qu'il est un pro dans l'art du copinage.

C'est assez classique, et même si c'est rageant, il faut bien comprendre que c'est logique : les chefs promeuvent souvent les personnes avec lesquelles ils ont envie de travailler et qui se montrent force de proposition.

Dans ce cas, deux solutions s'offrent à vous :

  • soit vous apprenez à faire comme votre collègue : soyez un peu moins timide et osez vous mettre en avant quand vous avez fait du bon travail, essayez de vous montrer plus sympathique avec vos supérieurs, etc.
  • soit vous ne voulez pas renoncer à vos valeurs, et vous patientez tranquillement votre tour en choisissant de travailler dur et de montrer que vous méritez la promotion souhaitée. C'est souvent une méthode plus longue mais très efficace pour se faire remarquer grâce à son travail de qualité.

Dans tous les cas, ne gardez pas de rancoeur. Je sais, c'est facile à dire et bien plus difficile à faire, mais n'hésitez pas à ravaler votre salive les premiers jours et à voir le côté positif des choses.

Ce poste que vous idéalisiez tant s'accompagne peut-être de beaucoup plus de responsabilités, que vous n'avez pas à prendre. Contrairement à votre collègue, vous pouvez quitter le bureau à 17h45 alors que lui est bloqué au bureau jusqu'à pas d'heure et est devenu très stressé. Vous n'avez pas à subir toute cette paperasse administrative que vous détestez, ni à prendre la parole pendant les réunions de service alors que ça vous met tant mal à l'aise.

Enfin, si votre collègue rencontre des difficultés ou met du temps à prendre des marques – ce qui est tout à fait normal dans une prise de poste – soutenez-le. Montrez-vous productif, épaulez-le, soyez force de proposition.

Vos encouragements pourront l’aider à avancer et en plus de votre soutien moral qui contribuera à mettre une bonne ambiance au sein du service, c'est également une attitude constructive qui aide à bien s’entendre avec ses collègues.

A lire aussi :
6 façons d'être apprécié de ses collègues
Comment améliorer vos relations en seulement 60 secondes
Le secret pour convaincre les autres, c'est de les faire se sentir bien

data-matched-content-rows-num="3" data-matched-content-columns-num="3"
Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!