Beauté

Comment s'épiler les aisselles soi-même : les méthodes pour une épilation parfaite

29 janvier 2018 - 18 : 09
par Laura S'épiler les aisselles soi-même a un gros avantage : cela permet d'être parfaite tout le temps ! Découvrez quelles sont les méthodes d'épilation que vous pouvez utiliser à la maison.

Même si nous aimerions toutes pouvoir aller chez l'esthéticienne toutes les semaines pour s'occuper de cette corvée de l'épilation et de la bataille contre les poils, ça représente quand même un budget et une sacrée perte de temps.

S'épiler soi-même à la maison s'avère bien souvent être une solution plus économique et plus simple, car il suffit d'avoir quelques dizaines de minutes devant soi et un matériel de base pour pouvoir s'épiler.

On vous avait expliqué en détails comment épiler ses sourcils soi-même comme une pro et comment s'épiler sans douleur de manière générale, et vous aviez été nombreuses à nous demander de faire le point sur l'épilation des aisselles.

C'est vrai que, si on peut espacer les séances d'épilation des jambes, surtout en hiver ou à chaque fois qu'on ne se met pas en jupe ou en short, ne pas s'épiler les dessous de bras pendant plusieurs semaines est nettement plus difficile.

Même si on est une adepte du naturel, qu'on s'est décidée à arrêter de s'épiler les sourcils, de se raser les bras ou de s'épiler les jambes et qu'on préfère vivre avec ses poils pour mieux s'accepter, les aisselles sont bien souvent la dernière partie du corps qu'on arrive à laisser naturellement poilue.

Pour s'épiler les aisselles soi-même à la maison et avoir un résultat parfait, c'est comme pour le reste du corps : il existe plusieurs techniques. Avant toute chose, le mieux est de faire un gommage maison doux de la peau pour éviter les poils incarnés et faciliter l'épilation.

Ensuite, on vous propose de passer en revue les différentes méthodes d'épilation des aisselles, car du rasoir à la crème dépilatoire en passant par la cire, l'épilateur électrique ou l’épilation à la lumière pulsée, nous avons l’embarras du choix.

La question qui se pose est donc la suivante : quelle méthode d’épilation est la plus efficace ? On fait le point sur la meilleure façon de s'épiler les aisselles pour qu'il ne reste plus un seul poil à cet endroit !

Le rasoir

Nous sommes très nombreuses à opter pour cette solution pratique, rapide et sans douleur.

Autre avantage intéressant : cette méthode est particulièrement économique et intéressera toutes celles qui souhaitent limiter leurs dépenses.

Pour un résultat optimal, le mieux est de s’épiler les aisselles sous la douche. En revanche, il faut bien garder en tête les deux inconvénients principaux du rasoir :

l’épilation au rasoir donne des microcoupures

Les coupures les plus petites peuvent être très douloureuses, surtout si vous utilisez un déodorant irritant par la suite. Par ailleurs, celles-ci peuvent s’infecter et il est courant d'avoir des petits ou gros boutons après le rasage, dus à des bactéries qui se sont multipliées sur le rasoir.

Pour éviter les coupures peu esthétiques et désagréables, il faut :

  • penser à désinfecter systématiquement son rasoir et surtout la lame elle-même avant et après le rasage avec un désinfectant approprié.
  • désinfecter également ses aisselles avant et après le rasage, en évitant l'alcool, trop agressif, en particulier sur cette partie du corps où la peau est fine et mise à mal par le rasage
  • utiliser de la mousse à raser, du gel de rasage ou de l'huile de rasage à chaque rasage des aisselles. Cela permettra d'assouplir et d'hydrater la peau, tandis que le rasage à sec – vous savez, c'est quand vous avez oublié votre mousse à raser ou que vous vous dites que vous n'avez pas le temps de l'appliquer ! – est à proscrire à tout prix car il est à l'origine de rougeurs, d'irritations et de coupures.
  • ne pas aller trop vite quand on passe la lame du rasoir sur la peau, pour limiter les risques de coupures

Quand on se rase, les poils repoussent très vite

Même si le rasage des aisselles peut (quasiment) se faire en deux temps, trois mouvements (enfin un peu plus quand même, surtout si vous désinfectez consciencieusement votre rasoir avant et après utilisation !), le deuxième principal inconvénient du rasage, c'est que les poils sont sectionnés au-dessus de la racine.

Résultat : ils repoussent très vite, voir vraiment très vite si vous avez pris l'habitude de vous raser souvent ou si vous avez une pilosité importante.

Généralement, les poils des aisselles repoussent au bout de 2 ou 3 jours, et pour certaines femmes, on commence à apercevoir des aisselles sombres dès 24 à 36h. Et plus on se rase, plus les poils repoussent vite.

Pour ne pas tomber dans l'engrenage infernal, le mieux est de se fixer une fréquence fixe (par exemple tous les 4 ou 5 jours ou juste avant son cours de piscine) pour éviter de trop se raser et s'irriter la peau, ou d'opter pour une autre méthode d'épilation des aisselles qui vous permettra d'espacer un peu plus les séances d'épilation.

La crème dépilatoire

Les avantages

Cette solution offre le même résultat que le rasoir, est très facile à suivre, même pour les débutantes.

Le gros avantage de la crème dépilatoire, c'est que la peau est plus douce et qu’il n’y a par ailleurs aucun risque de coupure. C'est donc une solution plus sûre pour celles qui ne sont pas à l'aise avec leur rasoir, ou qui n'ont pas le geste sûr.

Les inconvénients

Retirer les poils des aisselles avec de la crème dépilatoire nécessite d'acheter des tubes de crème dépilatoire qui peuvent vite coûter cher pour les petits budgets, surtout si s'épile souvent les aisselles.

De plus, cette méthode d’épilation ne convient pas aux personnes qui sont constamment pressées, car le temps de pause d'une crème dépilatoire est un peu long (il faut compter entre 3 à 10 minutes en fonction de la marque du produit), ni aux personnes à la peau sensible, car les crèmes dépilatoires contiennent des produits agressifs pouvant déclencher des allergies.

Mise en garde contre le risque d'allergie à la crème dépilatoire

Veillez toujours à faire un test sur une petite partie de votre corps (par exemple, sur l'intérieur de votre poignet) avant d'utiliser le produit plus largement pour vérifier que votre corps ne fait pas de réaction allergique à la crème dépilatoire.

Ca m'est déjà arrivé, et ce n'est vraiment pas la joie, car une réaction allergique sous les aisselles peut se traduire par des irritations, des brûlures, des rougeurs et une sensation d'aisselle en feu.

Ca peut ensuite durer des semaines, et être très douloureux. Pour ma part, ça avait duré 3 semaines avant de disparaître complètement, et pendant ce temps, je n'avais bien sûr pas pu utiliser de déodorant ou de rasoir.

Je vous conseille donc vraiment de prendre le temps de faire ce petit test anti allergie à la maison avant d'appliquer une nouvelle crème dépilatoire et de respecter le temps de pause indiqué. Vous vous éviterez bien des frayeurs !

Et si vous n'êtes pas rassurée, essayez l'une des méthodes d'épilation des aisselles suivantes, il en reste encore trois autres que vous pouvez tester.

La cire

C'est la méthode de prédilection des esthéticiennes dans les instituts de beauté, mais elle divise un peu les femmes qui veulent s'épiler les aisselles à la maison car elle n'est pas toujours facile à utiliser, surtout quand on veut un résultat parfait.

Si vous avez envie d'essayer la cire, sachez que vous avez le choix entre la cire chaude, tiède ou froide.

La cire chaude

Pour une épilation parfaite, nous vous recommandons la première option. L’avantage de la cire chaude, c'est que la chaleur ouvre les pores, que cela facilite l’extraction du poil et que ça permet un résultat net et moins douloureux. Il faut juste bien sûr veiller à ne pas se brûler.

COMMENT S'ÉPILER LES AISSELLES À LA CIRE chaude ?

Pour une épilation des aisselles à la cire chaude, il faut :

  • Vérifier que la cire n'est pas trop chaude. Pour cela, appliquez-en quelques gouttes sur l'intérieur de votre poignet. Si vous n'avez aucune sensation de brûlure et que la cire est suffisamment liquide pour être appliquée facilement, c'est que la cire est à bonne température.
  • Appliquer la cire chaude sur l'une des aisselles à l'aide de l'applicateur fourni.
  • Poser une bande sur l'aisselle dans le sens de la pousse du poils
  • Bien appuyer sur toute la bande pour que la cire chaude accroche bien aux poils
  • Retirer ensuite d'un coup sec dans le sens inverse de la pousse des poils. Le faire dans le sens inverse n'est pas dangereux, mais sera moins efficace.
  • Répéter les étapes ci-dessus si nécessaire jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de poils sur les aisselles. On peut terminer l'épilation des aisselles à la pince à épiler s'il ne reste que deux ou trois poils visibles pour un résultat parfait.

Remarque : pour une épilation des aisselles efficace, les poils doivent mesurer entre 6 et 12 mm.

En dessous de cette longueur, l’épilation des aisselles est quasiment impossible, car les poils sont trop courts et la bande ne colle pas.

Au-delà, les poils s’emmêlent et il est difficile de retirer la bande.

Les bandes de cire froide

Vous pouvez également tester les bandes de cire froide pour épiler les aisselles.

Elles ont l'avantage d'être prêtes à emploi et de pouvoir être emportées partout. Elles permettent donc de gagner du temps, même si certaines trouvent l'épilation des aisselles à la cire froide plus douloureuse que l'épilation des aisselles à la cire chaude.

Comment s'épiler les aisselles à la cire froide ?

Pour s'épiler les aisselles à la cire froide, il faut :

  • Réchauffer les bandes de cire froide entre ses mains avant de les décoller.
  • Poser ensuite une bande sur l'aisselle dans le sens de la pousse du poils.
  • Bien appuyer sur toute la bande pour que la cire accroche aux poils.
  • Puis retirer d'un coup sec dans le sens inverse de la pousse des poils.
  • Recommencer l'opération si nécessaire jusqu'à obtenir un résultat parfait.

Rasoir, crème dépilatoire, cire chaude ou bande de cire froide, toutes ces solutions permettent de s'épiler les aisselles à la maison, mais représentent un certain budget chaque mois car elles nécessitent de racheter soit de la mousse à raser et des lames de rasoir, soit des tubes de crème dépilatoire, soit de la cire et des bandes de cire.

Si vous cherchez une méthode d'épilation à la fois plus économique et plus durable, alors vous serez certainement tentée par l'épilation des aisselles à l'épilateur électrique.

L'épilateur électrique

Beaucoup de femmes se crispent dès qu'on leur parle d'épilateur électrique, car s'épiler les aisselles avec un épilateur électrique, c'est vrai que ça fait mal. C'est surtout que contrairement à la cire, on n'arrache pas tous les poils en un seul coup sec (ni deux, ni trois), et que cette sensation de douleur peut sembler durer plus longtemps.

Pourtant, même si vous êtes douillette et que vous détestez avoir mal (surtout dans ce cas là en fait !), ça peut être un choix de méthode d'épilation stratégique.

Car certes, vous aurez plus mal sur le moment, mais l'épilation durera nettement plus longtemps ! Comme l'épilateur électrique permet d'arracher le poil à la racine, celui-ci repousse bien moins vite.

Autre avantage intéressant, surtout si vous avez les poils très noirs : l'épilateur électrique permet une épilation des aisselles parfaite.

Et quand je dis parfaite, c'est vraiment totalement parfaite ! Après avoir passé l'épilateur électrique sur les aisselles, il ne reste plus aucun poil, contrairement à l'épilation des aisselles à la cire chaude ou froide qui peut laisser des poils même après trois, quatre ou cinq passages. Personnellement, c'est ça qui m'a fait laisser tomber l'épilation à la cire et qui m'a donné envie de tester l'épilateur électrique.

J'en avais assez des bandes de cire qui coûtent cher et qui ne permettent pas un résultat parfait quand on a une pilosité importante. J'en ai eu assez de me brûler avec la cire chaude que j'avais beaucoup de mal à manipuler. Je n'ai testé le rasoir que quelques fois car mes poils repoussaient vraiment trop vite avec cette méthode d'épilation, et j'ai fait allergie sur allergie avec les trois crèmes dépilatoires que j'ai testées.

Comme j'en avais marre, j'ai donc acheté un épilateur électrique. Aujourd'hui, certains ont des systèmes « anti-douleur » plus ou moins efficaces qui permettent d'atténuer la douleur – certains grâce à la vibration de l'appareil, d'autres épilateurs électriques peuvent être utilisés au choix sous l'eau chaude pour faciliter l'extraction du poil ou sous l'eau froide pour atténuer la sensation de douleur.

Il est également possible de passer un glaçon sur la zone à épiler pour anesthésier en quelque sorte la peau et limiter la douleur.

Quelle que soit votre méthode de prédilection, il est vraiment possible d'atténuer la douleur, et bonne nouvelle : plus on utilise son épilateur électrique, plus on s'habitue et moins on a mal. C'est du vécu, maintenant, j'arrive à m'épiler les aisselles en moins de deux minutes top chrono, environ une fois toutes les trois semaines, et j'ai vraiment des aisselles sans aucun poil pendant presque deux semaines.

Eté comme hiver, s'épiler les aisselles à l'épilateur électrique peut donc être une bonne idée, si vous arrivez à surmonter la douleur, et si vous pensez bien à hydrater votre peau avec une crème nourrissante avant et après l'épilation, car l'épilateur électrique est connu pour être très irritant.

Lire aussi : 5 avantages d'utiliser un épilateur électrique

L’épilation à la lumière pulsée

C’est la meilleure méthode d’épilation pour s’épiler les aisselles et éviter la repousse des poils à long terme.

Les avantages de l'épilation à la lumière pulsée

L'épilation des aisselles à la lumière pulsée a deux gros avantages :

  • c'est la seule méthode d'épilation qui est sans douleur et qui ne fait absolument pas mal, même aux plus douillettes
  • c'est une épilation durable, qui permet en quelques séances de rendre les poils encore plus fins et plus rares, pour disparaître totalement au bout d'un certain nombre de séances (qui est variable en fonction de la pilosité de chacune)

Les inconvénients de l'épilation à la lumière pulsée

Ce n'est pourtant pas une épilation qui convaincra tout le monde. En effet, l'épilation à la lumière pulsée a également plusieurs inconvénients :

  • l'épilation à la lumière pulsée peut vite coûter cher car il faut faire un nombre de séance multiple (et variable en fonction des femmes) pour que les poils disparaissent totalement. Il faut compter minimum 6 à 8 séances, parfois plus, à environ 75€ la séance pour s'épiler les aisselles à la lumière pulsée. Comptez donc environ 600€ pour un résultat parfait
  • il est également possible de s'acheter un épilateur lumière pulsée pour s'épiler soi-même à la maison. En revanche, le prix de l'appareil est assez élevé : il faut compter de 140€ à 600€ en fonction des marques.
  • dernier inconvénient particulièrement ennuyeux, surtout vu le prix de l'appareil : le résultat n'est pas toujours au rendez-vous ! L'une de nos rédactrices a testé l'épilation à la lumière pulsée, et malgré son assiduité, elle n'a remarqué aucune diminution de sa pilosité. Ma belle-soeur a également testé un épilateur à lumière pulsée, et elle m'a elle aussi confié que ses poils continuaient à repousser, encore et encore. Elle avait donc laissé tomber et était revenue à son bon vieil épilateur électrique. Dans les deux cas, c'est quand même dommage, surtout quand on voit l'investissement que représente l'épilation à la lumière pulsée...

Maintenant que vous savez tout sur l'épilation des aisselles et les différentes méthodes d'épilation qui existent, il ne vous reste plus qu'à choisir celle qui vous convient le mieux en fonction de votre problématique de peau, de budget ou de temps.

Un dernier conseil pour conclure : n'hésitez pas à essayer plusieurs méthodes d'épilation jusqu'à ce que vous trouviez celle qui vous convienne vraiment !

Lire aussi :
L'art de s'épiler les sourcils soi-même comme une pro
Epilation : 6 conseils pour s'épiler sans douleur

Eloge du poil ou comment la jachère m’a fait m’aimer mieux

data-matched-content-rows-num="3" data-matched-content-columns-num="3"
Ajouter les points
50
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !