Famille

Comment aider son enfant à s'endormir ?

15 mai 2018 - 11 : 38
par Mylène « Mon enfant n'arrive pas à s'endormir », « Il se réveille plusieurs fois par nuit », « Il fait des cauchemars »... Si vous aussi, votre enfant passe des nuits difficiles et a du mal à s'endormir, rassurez-vous : c'est sûrement passager, et en attendant, vous pouvez l'aider grâce à ces conseils efficaces.

Pendant des années, vous avez entendu que les enfants pouvaient s'endormir n'importe où lorsqu'ils étaient fatigués, et vous l'avez peut-être vu vous même avec vos propres enfants à plusieurs reprises.

Et pourtant, tous les soirs, c’est le même cinéma. Dès que vous dites la phrase fatidique « tout le monde au lit, c'est l'heure », votre enfant râle, boude et rechigne à s’endormir.

Il invente toutes les excuses possibles pour retarder l’heure du coucher et même si vous essayez de faire preuve de patience pour le coucher dans le calme et en douceur, vous avez l'impression que chaque soir, c'est un nouveau défi à relever.

Vous avez beau répéter à votre petit bout qu’il y a école demain et que s'il ne s'endort pas vite, il sera fatigué, rien n’y fait et vous commencez à être à court d'idées.

Rassurez-vous : vous n'êtes pas du tout le seul parent à devoir faire preuve d'imagination et chercher des astuces pour que le coucher des enfants se passe bien.

Lisez vite nos conseils pour éviter de faire du coucher un moment désagréable pour tout le monde et trouver enfin le moyen que tout se passe dans le calme et la bonne humeur !

Instaurer un rituel pour mieux s’endormir

La routine du coucher, c’est le truc infaillible qui va aider votre enfant à s’endormir plus vite. Chaque jour, répétez les mêmes gestes en respectant le même ordre.

D’abord le bain, ensuite le dîner, on lit une histoire au calme et on termine par le brossage des dents.

Ce moment signe la fin des activités excitantes : jeux vidéos pour les plus grands, petites bagarres amusantes pour les petits, on explique doucement mais fermement à tout le monde – et même au papa qui a parfois envie de chahuter un peu pour s'amuser avec les enfants ! En tout cas c'est souvent ce qui se passe à la maison si je n'interviens pas pour calmer tout le monde... – que c'est le moment de se détendre et d'aller se coucher.

Vous pouvez même encourager vos enfants à faire quelques étirements relaxants sur leur lit ou leur faire un petit massage très doux sur le visage, le crâne, le dos ou les épaules pour leur permettre de se détendre.

En instaurant un vrai rituel que vous suivez à la lettre tous les soirs, vos enfants vont en prendre l'habitude, ce qui est à la fois rassurant et sécurisant pour eux, et facile à suivre pour tout le monde.

Au fil des jours, les enfants se rendront compte que le coucher n'est plus le moment de jouer ou de discuter mais que c'est bien l'heure d'aller dormir après un dernier câlin.

Lire aussi : 15 photos adorables qui montrent que les bébés sont capables de s'endormir n'importe où

comment-endormir-son-enfant-lire-une-histoire-maman-petite-fille-lit

Lire une histoire

Lire une histoire est une part importante de la routine du coucher qu’on vient juste d’aborder.

Faire une activité calme et relaxante avant d'aller au lit permet de fixer l'attention de l'enfant sur quelque chose de positif et apaisant, et le prépare à s'endormir rapidement ensuite.

Si vous n'aimez vraiment pas lire une histoire le soir ou que vous trouvez ça trop long, vous pouvez penser à une autre activité rapide et relaxante pour apaiser votre enfant et partager un moment agréable avec lui pendant quelques minutes.

Ca peut être un petit jeu comme un « Cherche et trouve » (mon fils adore ce jeu, il faut retrouver une liste d'objets cachés parmi une fiche affichant une scène de la vie quotidienne joliment illustrée), des devinettes, une histoire que vous racontez à l'oral, un jeu de domino ou écrire quelques mots ensemble en remettant des petites lettres dans le bon ordre (certains jeux proposent des cartes ou des magnets qui affichent des mots illustrés dont l'enfant peut se servir comme modèle, sinon vous pouvez lui écrire les mots qu'il veut écrire sur un papier dont il se servira pour écrire son mot).

Adaptez cette activité en fonction des souhaits de votre enfant, de son âge, de ce que vous aimez faire avec lui. Le tout est que cette activité dure de quelques minutes à une vingtaine de minutes en fonction du temps que vous pouvez accorder au coucher et de vous y tenir tous les soirs.

Car tout le but est de créer une routine régulière et qui se répète tous les soirs pour qu'elle serve de cadre rassurant à l'enfant. Donc si vous zappez ce moment sous prétexte que vous êtes fatiguée, que vous avez eu une dure journée ou que vous n'avez tout simplement pas envie ce soir (ça nous arrive à tous de temps à autre, et c'est tout à fait normal !) parce que vous espérez expédier le moment du coucher, attendez-vous à la réaction précisément contraire.

Votre enfant se montrera sûrement déçu, sera peut-être tenté de crier ou de pleurer, vous demandera sûrement encore plus de câlins et le coucher durera encore plus longtemps car tout le monde sait que calmer un enfant grognon et fatigué demande certaines astuces et une plus grande patience.

Inversement, prendre l'habitude de lire une histoire tous les soirs (ou de faire une activité calme) avant d'aller coucher votre enfant aura plusieurs avantages :

  • cela fera un temps calme qui détendra tout le monde et commencera à le préparer au coucher.
  • vous ferez une activité ensemble, parfait pour les journées de semaine où on court partout sans avoir vraiment le temps de beaucoup se voir.
  • ça sera le signal que l'heure du coucher approche, et votre enfant l'acceptera beaucoup plus facilement qu'un simple « c’est l’heure, au dodo ! »
  • et enfin, si vous voulez aider votre enfant à se familiariser avec les lettres et la lecture, c'est l'exercice idéal, même si c'est vous qui lisez...

Lire une histoire permet en plus de faire un éveil à la lecture et peut contribuer à ce que  votre enfant aime lire. Même si c'est un avantage secondaire puisque le but principal est un coucher rapide et dans la bonne humeur, c'est toujours ça de pris.

calin-maman-petit-garcon

Le rassurer par des gestes

Si votre enfant vous dit qu’il a peur du noir, ne cherchez pas à nier ses angoisses car il se sentira encore plus insécurisé. Au contraire, écoutez ses craintes et prenez-le au sérieux.

Là encore, si vous rassurez vraiment votre enfant une bonne fois pour toutes, vous gagnerez du temps chaque soir en le couchant.

Ca vaut donc le coup de l'écouter et de chercher à ce qu'il se sente en sécurité. Alors jouez le jeu et montrez lui qu'il n'a rien à craindre : regardez sous son lit et dans le placard, vérifiez que les fenêtres sont bien fermées, expliquez lui qu'il ne peut rien lui arriver car vous veillez sur lui.

Prenez-le dans vos bras un moment s’il le faut, faites-lui des câlins et des bisous, et répétez lui que vous l'aimez très fort et que vous ne permettrez pas qu'il lui arrive quoi que ce soit.

S’il voit que vous prenez ses craintes en considération et que vous arrivez à le rassurer, il va se calmer, être bien plus serein et s’endormira plus vite.

Lire aussi : Comment aider bébé à faire ses nuits

comment-endormir-son-enfant-petite-fille-qui-dort

Créer un environnement propice au coucher

Exit les éclairages trop forts qui peuvent sur stimuler et énerver l'enfant et tout ce qui crée de l’ombre peu rassurante dans sa chambre, surtout s’il fait tout le temps des cauchemars.

Mettez une veilleuse à côté de son lit qui va éclairer doucement la pièce. Par contre, évitez les modèles en forme d’animaux si votre enfant a tendance à se réveiller en pleine nuit car il risquerait d’avoir peur.

Si vous n'aimez pas l'idée de la veilleuse, vous pouvez aussi lui donner une petite lampe torche facile à allumer qu'il gardera à côté de son lit s'il a besoin de se lever la nuit pour aller faire pipi. Ca peut le rassurer et lui donner le sentiment qu'il contrôle un peu mieux son environnement.

Car nous sommes tous pareils, personne n'aime avancer dans le noir. Même nous, nous nous armons souvent de nos téléphones portables pour éclairer nos pas la nuit quand nous n'avons pas de lumière !

comment-endormir-son-bebe-dort-sur-le-dos

Dormir avec son doudou

Offrez à votre enfant un petit doudou rassurant qui lui plaît. Laissez le choisir si possible, et dans l'idéal, achetez-le en deux exemplaires pour deux raisons : vous en aurez ainsi toujours un de secours à la maison, au cas où vous perdez ou vous oubliez le premier quelque part, et vous pourrez facilement le laver sans que votre enfant en soit privé une seule nuit.

Si avoir son doudou avec lui le rassure, encouragez-le à prendre son doudou et à lui faire un câlin lorsqu'il s'endort ou qu'il se réveille en pleine nuit et qu'il a besoin de réconfort.

En général, c'est très efficace et c'est une excellente façon d'apprendre à votre enfant à se réconforter seul. Cela lui apprend à être autonome et à gérer ses émotions quand vous n'êtes pas là, ce qui est très important puisqu'hélas, nous ne pouvons pas être avec nos petits bouts 24h/24 pour les rassurer.

Enfin, si votre enfant a toujours l’habitude de dormir avec son doudou, il n’y a aucun mal à ce qu’il continue à le faire même si vous jugez qu’il est trop grand pour ça.

Ne lui imposez donc pas cette séparation s'il en ressent toujours le besoin, car il pourrait mal le vivre et se sentir fragilisé. Cela doit se faire tout seul : vous verrez, il sentira lui-même qu'il n'en a plus besoin pour se réconforter et se rassurer, et un beau jour, vous vous rendrez compte que le doudou a glissé sous le lit et y est resté depuis plusieurs jours sans que votre grand bout de chou n'ait ressenti le besoin d'aller le chercher.

comment-endormir-son-enfant-petite-fille-qui-dort-sur-le-ventre

Si le coucher de votre enfant est laborieux, long et semble ne jamais en finir, ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal : tous les enfants passent par là. Se séparer de ses parents pour aller se coucher et dormir jusqu'au lendemain matin est un vrai apprentissage pour un enfant en bas âge.

Vous pouvez l'aider à gérer cette peur de la séparation, sa peur du noir et ses émotions en lui donnant des outils rassurants : veilleuse, doudous, câlins et rituel du coucher aideront votre enfant à mieux appréhender ce moment.

Très vite, cela deviendra une habitude, les craintes disparaîtront, et il finira même un jour par se coucher seul, comme un grand, après un bisou collé brièvement sur votre joue !

En attendant, le mieux est de s'armer d'un maximum de patience, de courage et de patience pour instaurer un rituel du coucher calme et rassurant. Même si ça semble long, c'est toujours très efficace sur le long terme !

Lire aussi :
Comment s'endormir en moins d'une minute
5 façons de lutter contre l'insomnie
 Votre enfant est-il trop gâté ?

Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls et maman de 2 petits bouts. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!