Geek

Pourquoi passer une journée sans mon téléphone a tout changé

11 janvier 2017 - 19 : 08
par Mylène

Vous avez envie de dormir plus ? Vous aimeriez avoir un peu plus de temps pour vous à la fin de la journée ? Vous préféreriez pouvoir profiter un peu plus du monde qui se trouve autour de vous ? Alors éteignez votre smartphone une journée. C'est ce que j'ai fait cette semaine, et je peux vous dire qu'abandonner son téléphone est vraiment libérateur.

A 7h15, mon alarme sonne. D'habitude, j'attrape machinalement mon téléphone et je commence ma routine Internet du matin : je fais un tour sur Facebook pour vous si je n'ai rien raté, je vérifie mes emails du boulot, je réponds aux messages de mes copines et aux emails urgents. Je vérifie ma boîte mail perso. Je lis les newsletters reçues dans ma messagerie et les derniers articles qui m'intéressent. Je fais un tour sur Instagram. Je re-vérifie mes emails encore une fois. Et j'essaye de me forcer à sortir du lit. Tout ça vous semble familier ?

Au lieu de ça, ce matin-là a plutôt ressemblé à ça : me lever. Aller prendre ma douche. M'habiller. Me préparer une tasse de café. Ouvrir mon ordinateur. Lire mes emails, faire un tour sur mes réseaux sociaux tout en buvant mon café. Aller au bureau. Arriver 20 minutes plus tôt, puisque je me suis levée 20 minutes plus tôt. Comme j'avais éteint mon téléphone, ma matinée m'a semblé nettement plus longue et plus détendue.

Mais revenons à cette journée de travail. Mon téléphone joue d'habitude un grand rôle puisque j'appelle souvent ma mère (ou ma meilleure amie, ou mon amoureux) pendant mon trajet métro-bureau de 15 minutes, ou j'écoute de la musique avec son téléphone. Ce jour là, j'ai fait une balade solitaire, libérée de toute distraction, et j'ai aimé ça ! J'ai laissé mon esprit errer, j'ai remarqué les détails architecturaux des maisons devant lesquelles je suis passée, j'ai découvert un oiseau magnifique posé sur une branche alors que je n'en avais jamais vu dans ce quartier. Ma première réaction a été de me dire : vite, où est mon téléphone que je puisse prendre une photo et la poster sur Facebook ? Mais au lieu de ça, comme je n'avais pas mon téléphone, j'ai dû en profiter toute seule. Et cette promenade m'a du coup fait l'effet d'un petit secret rien qu'à moi.

Une fois dans le métro, le trajet m'a semblé étonnament plus rapide que d'habitude puisque je n'étais pas frustrée à cause d'une chanson que je n'arrivais pas à télécharger sur ma playlist ou d'un statut Facebook que je n'arrivais pas à poster faute de réseau. Je n'ai pas non plus perdu de temps à actualiser ma boîte mail de manière compulsive toutes les 2 ou 3 stations.

Ma journée de travail a été assez ordinaire sans mon téléphone. J'étais coincée derrière mon ordinateur une grande partie de la journée de toute façon, et j'ai mangé des sushis dans la salle de déjeuner avec ma collègue préférée. 

Arriver au bout de cette journée sans téléphone n'a pas été aussi difficile que je l'aurais pensé, mais à 18h, quand je suis partie du bureau pour rentrer chez moi, je me suis sentie un instant un peu nerveuse de rejoindre mon appartement dans le calme et sans aucune occupation. Finalement, j'ai attrapé un magazine qui traînait sur mon bureau depuis 1 mois avant de partir, et mon trajet de métro de retour m'a semblé bien différent de d'habitude. J'avais l'impression d'être un alien venant d'une autre planète, en train d'observer les autres voyageurs scotchés à leurs écrans. Maintenant que j'avais éteint le mien, j'ai remarqué à quel point c'était bizarre de voir des adultes marcher dans la rue en ignorant totalement tout ce qui peut se passer autour d'eux, et parfois assez dangereusement puisqu'ils regardent à peine s'ils peuvent traverser et si la voie est libre. Si vous avez la malchance d'en bousculer un par mégarde, vous vous rendez d'ailleurs vite compte qu'ils semblent tout droit sortis de leur réseau social ou de la musique qu'il écoutait.

Une fois arrivée chez moi, je me suis tout d'abord félicité d'avoir réussi ce challenge de passer une journée sans mon téléphone, et je me suis accordée une petite pause avec un autre écran que tout le monde (ou presque) utilise aussi au quotidien : la télé. Mais même pour ça, j'avais l'impression que quelque chose avait changé. Après le dîner, qui se passe toujours sans téléphone chez nous heureusement, on s'est installés avec mon homme dans le canapé pour regarder un petit épisode de House of Cards. Et au lieu d'être distraite à cause de mon téléphone, j'ai cette fois pu me concentrer sur l'épisode... jusqu'à ce que je n'y arrive plus ! Sans Facebook et mes discussions par textos à mes copines, je me suis écroulée à 21h30, complètement épuisée. Je suis donc allée me coucher, sans vérifier une dernière fois que je n'avais pas reçu de nouveaux emails. D'habitude, je vais me coucher vers 23h30, mais ce soir-là, j'ai dû m'endormir vers 22h jusqu'à ce que mon alarme me réveille le lendemain. Et quand elle a sonné, je n'ai pas hésité : j'ai décidé de zapper ma routine "téléphone au lit" pour filer direct à la douche.

A lire aussi :
J'ai survécu une semaine sans téléphone
Si vous faites ça avant d'aller au lit, vous risquez de ne pas dormir de la nuit
Pourquoi j'essaye d'utiliser mon iPhone (un peu) moins souvent

Ajouter les points
15
Points
Mylène
Je suis Mylène, blogueuse, beauty addict, Rédactrice en Chef du webzine So Busy Girls, amoureuse des jolies photos, Consultante Avène et maman d'un petit bout de chou. Et fana de chocolat. Et de bons polars. On avait dit "courte description" ?! Ah oui, j'ai oublié de dire que j'étais très (très très) bavarde...!