Culture

Un film par semaine #17 : Belgica

12 mars 2016 - 16 : 01
par Lula

Je me devais de faire une petite incartade au principe de la chronique. Je ne parlerai pas aujourd’hui d’un film sorti il y a plus d’un an, mais qui est actuellement en salles.

Oui oui, c’était un DEVOIR.

Parce que ça fait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi enthousiaste en sortant du cinéma. Et parce que ce n’est malheureusement pas le genre de film à battre des records d’entrées…

Belgica. C’est bien simple : il y a TOUT dans ce film. Absolument tout.

Nous suivons l’histoire de deux frères, Jo (Stef Aerts) et Frank (Tom Vermeir). Deux frères totalement différents, mais complémentaires. Jo, célibataire, vient d’ouvrir son propre bar, le Belgica. Frank mène une vie sans surprises avec sa femme et son enfant. Il propose alors à Jo de l’aider à tenir son bar. Petit à petit, le Belgica va se transformer et devenir « the place to be ».

La réalisation est d’une maestria à toute épreuve, parfaitement maîtrisée. L’ambiance qu’on trouve dans les bars est parfaitement retranscrite, tout comme les effets de la drogue sur les personnages (no spoiler, c’est dans la bande-annonce !). On vit le truc en même temps qu’eux. On s’y attache, vraiment, comme si on les connaissait depuis longtemps.

Pourquoi ? Premièrement parce que les comédiens sont excellents. Film à donc regarder en VOST, bien évidemment. Ensuite parce que ce sont des personnages réalistes, des personnages profondément humains. Et c’est là une des clés de l’œuvre : le réalisme. Le film sonne juste, mais sans jamais tomber dans le cliché ou la facilité. On se rend compte de la galère que représente la création d’un bar, on assiste aux relations humaines qui se tissent, se transforment, se dénouent. De plus, étant une habituée des établissements du monde de la nuit, je m’y suis retrouvée : les différentes ambiances dépeintes par le réalisateur reflètent ce qui se passe dans la vie réelle. 

avis-belgica-critique

Belgica est un film très riche, qui aborde une grande variété de thèmes, délivre certains messages et offre plusieurs pistes de réflexion. Une œuvre complète mais pas complexe, un pur moment de plaisir.

Plaisir dû également à cette bande-son à couper le souffle. La musique est un personnage à part entière du film. Elle est là, toujours présente, tantôt en sourdine, lancinante, tantôt survoltée et à plein volume. Autre prouesse : toute la bande originale a été réalisée par un seul et même groupe : Soulwax. Ils ont créé des groupes de musiques de toutes pièces et composé des morceaux radicalement différents spécialement pour le film. Chapeau.

C’est un film dynamique, furieux même, qui nous transmet son énergie, sa rage de vivre. C’est une véritable bouffée d’air frais, qui n’a rien à voir avec ce qui sort en ce moment (et depuis un certain temps d’ailleurs) au cinéma.

Merci Felix Van Groeningen.

Ajouter les points
15
Points
Lula
Amoureuse du cinéma. Voilà ce qu'il faut retenir de ma description. Tous les genres, toutes les époques... bien plus qu'une passion. Besoin de conseils filmiques ? N'hésitez pas, je suis là ! En admiration devant toutes les formes d'art, devant Paris, vous avez de fortes de chances de me trouver dans des musées ou les rues de notre chère capitale lorsque je ne suis pas dans une salle obscure. (Dans les bars et les boîtes parisiennes également, mais c'est une autre histoire...) En espérant que mes articles vous donneront des idées, vous feront sourire, envie... bref ne vous laisseront pas indifférent(e)s ;) !