Beauté

Comment la zumba a réveillé ma vie

18 avril 2017 - 15 : 54

C’est la troisième année que je pratique la zumba.

Je voulais reprendre une activité sportive. Et, cette fois, choisir quelque chose qui me correspond. J’ai tout de suite senti que la zumba était ce que je cherchais. Quand j’étais enfant, je faisais de la gym et ce que je préférais c’était le cardio training, c’est-à-dire le moment où la prof mettait une chanson super entraînante et qu’on enchaînait une chorégraphie vive, rapide, pendant laquelle on s’éclatait et qui nous laissait essoufflées.

Je retrouve ce plaisir dans la zumba. Danser sur de la musique entraînante, en ne pensant à rien, juste à se faire plaisir. Dans le groupe, chacune danse à son rythme, selon ses capacités, tant pis si les gestes ne sont pas « justes », personne ne regarde ce que fait l’autre, on s’amuse.

Et tout en s’amusant, tout en ne pensant à rien, on progresse. Alors qu’on se croit à bout de souffle, à la limite de nos capacités et de nos forces, la prof arrive encore à nous faire sauter, danser.

Je me suis musclée. Je le remarque, mon mari aussi. J’ai plus de souffle. Je suis plus tonique. Je me rends compte que j’arrive à faire des mouvements du corps, des pas de danse que je n’arrivais pas à faire avant. Je bouge différemment. Je me sens plus gracieuse, plus sexy.

Mais surtout je bouge plus, comme si c’était vital. Comme si la zumba avait débloqué des verrous inconscients, comme si j’avais redécouvert mon corps. Je me sens légère.

Et au-delà de l’aspect physique, je me sens capable de plein d’autres choses, j’ose et ça me réussit.

J’étais endormie et la zumba m’a réveillée !

Ajouter les points
15
Points
Aggie Agit
Blogueuse du soir, bricoleuse du dimanche, décoratrice du jeudi, prieuse de Sainte-Rita à chaque situation désespérée, je suis aussi auteur amateur et maman…