Food

C'était mon dernier MacDo

06 février 2017 - 14 : 02

L'enfance Mcdonalds

Mcdonalds, c'est tout une histoire. D'amour pour commencer, petite c'était la sortie qui me rendait hystérique. Je trépignais dans la voiture à l'idée d'y aller : j'allais pouvoir jouer dans les jeux puis avoir un nouveau jouet dans mon Happy Meal. A cet âge-là, la bouffe en elle-même m'importait peu. D'ailleurs je n'aimais pas les hamburgers, je trouvais le goût étrange. Les nuggets n'étaient pas mauvais ceci dit. J'étais un peu jalouse de mes camarades de classe qui fêtaient leur anniv au McDo, parce que c'était quand même cool de se faire maquiller et de jouer tout l'après-midi dans la piscine de boules.

L'adolescence et les joies de se retrouver au Mcdo

A l'adolescence, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, le marketing ou bien les hormones ? Je penche pour un savant mélange des deux. Je me suis mise à adorer la nourriture de McDo. Même si les frites étaient cuites et re-cuites dans une huile chauffée et ré-chauffée, j'aimais le goût et cette texture molle. Mon amour pour les nuggets a grandi, je ne saurais expliquer pourquoi. Le craquant me réconfortait.

Et puis mes premiers mecs m'ont emmenée à McDo déguster un McChicken l'été. Avec les copines, on se gavait de Big Mac et de petits Cheeseburger. C'était pas cher, idéal pour dépenser notre argent de poche et glousser des après-midi entiers devant notre Sprite sans bulle. Et sans Sprite. Les parents ne savaient pas vraiment comment passer du temps avec nous, donc ils nous emmenaient au McDo, plaisir garanti pour leurs ados. Toutes les occasions étaient bonnes pour y aller. Et je me régalais.

Pourtant, au fond, je savais bien que c'était gras, que les nuggets n'avaient pas vraiment le goût du poulet et que les boissons étaient du sirop. Les glaces restaient réconfortantes et bon marché.

c-etait-mon-dernier-macdo-1

Les choses se gâtent

En grandissant, j'ai calmé le jeu. D'abord parce que c'est gras et que je faisais attention à ma ligne. Et puis parce que j'ai découvert que j'aimais cuisiner. Un poulet basquaise maison c'est quand même meilleur que le menu maxi best of.

Je me suis aussi rendue compte que ça coûtait cher finalement, car le menu seul ne rassasie pas vraiment. On se retrouve vite avec 15€ par personne, alors que l'idée de base était de manger pour pas très cher. 

Même lorsque je partais en week-end à l'étranger il m'arrivait de faire un McDo. Plutôt que de tester les plats locaux. Complètement con, non ?

Sans m'en rendre compte, j'ai fini par ne plus y aller pendant une grosse période. Et à chaque fois que j'y suis retournée, ça a été la même chose : j'ai été malade et écœurée. 

Le coup classique

Un apéro dans un bar qui dure plus longtemps que prévu, retour en voiture, avec mon mec on se concerte : flemme de cuisiner en rentrant et pourtant se coucher le ventre vide ne nous séduit pas forcément non plus. On tranche rapidement ; prenons un McDrive.

J'étais presque excitée dans la voiture. Et puis... il a commencé à me passer quelques frites pendant que j'étais au volant. Elles étaient molles. Trop molles. Et froides. Et vous le savez : les frites froides c'est comme le café froid : NO WAY.

Arrivés à la maison, l'ensemble du "repas" était froid. Mon McChicken m'a répugnée. Je n'en ai mangé que la moitié. Cette chose n'avait en rien le goût d'un hamburger au poulet frit. J'avais opté pour un petit Cheese : point de goût et une texture vraiment bizarre. Sur nos boissons sans bulles et principalement composées de glaçons, on a trouvé les petites vignettes : bingo, on a gagné un tour de manège gratuit : des produits offerts. Oui... mais non merci.

En conclusion

Vous l'aurez deviné, j'ai passé à la nuit à me tordre dans tous les sens. Ceci est le dernier exemple concret que je peux vous donner mais toutes les fois où j'y suis retournée, c'était le même bazar. 

La vraie question est :

"Comment ai-je pu aimer ça toutes ces années ?"

Ce que je sais, c'est que je ne suis pas prête d'y retourner. Maintenant, je préfère me coucher le ventre vide plutôt que d'avaler ces merdes.

Lire aussi :
Ma recette de galette des rois maison (et délicieuse !)
Test : découvrez quel mangeur vous êtes — ça changera complètement votre façon de manger
Manger du gâteau au chocolat au petit déjeuner est bon pour votre cerveau et votre ligne

Ajouter les points
15
Points
Mon Petit Fourbi
Depuis toujours j'aime les produits de beauté, prendre soin de moi. Passionnée de photographie, j'ai décidé d'allier mon goût pour l'écriture et pour les cosmétiques et de monter mon blog. Mon petit fourbi est un blog beauté, qui présente les nouveautés ainsi que mes coups de cœur (ou mes flops d'ailleurs).