Humeurs

La femme perverse narcissique

11 juillet 2017 - 11 : 00
par Jess Et Vous J’ai décidé d’aborder le thème de la femme pervers narcissique car les médias parlent toujours de femmes victimes, jamais de l’inverse. Les dégâts sont aussi importants mais personne ne s’en aperçoit, car les hommes qui subissent ont tendance à minimiser leur souffrance craignant de passer pour faibles.

Voyons en détails ce qu’un homme peut vivre dans ce genre de relation dévastatrice.

Les caractéristiques de la femme perverse narcissique

De manière générale, elles accordent une grande importance à leur corps qui est leur principal atout de séduction et d’attraction. Beaucoup d’entre elles souffrent de troubles alimentaires, tels que l’anorexie ou la boulimie. Elles feront en sorte de se faire remarquer que ce soit en se positionnant en victime ou en gagnante tout en conjuguant la séduction afin de capter l’attention en société par leur physique ou leur magnétisme.

La vision qu’on aura d’elles sera très importante. Soit elle va jouer le rôle de la « mère idéale » et sera considérée comme une mère méritante, qui se sacrifie pour ses enfants (ceux-ci sont souvent décrits comme ingrats par leur mère). Ou alors, elles sont totalement à l’opposé de cette image en affichant ouvertement une image de « femme fatale », elles peuvent même aller jusqu’à se qualifier de croqueuses d’hommes.

Les femmes perverses et les hommes

La relation se déroule en trois phases :

Première phase : la séduction

Un don pour la séduction qui va presque jusqu’à l’hypnose. La victime a l’impression d’avoir l’être le plus extraordinaire à ses côtés.

Elles ont besoin d’admirer fortement un homme pour être attirées par lui. Elles l’idéalisent, le mettent sur un piédestal et sont dans une projection totale de l’homme sublimé qu’est leur père (même si celui-ci a été abusif). Disons qu’elles cherchent dans tous les hommes qu’elles croisent le côté « bienveillant » qu’aurait dû avoir le père.

Au début de la relation, pendant la phase d’idéalisation, l’homme se sent comme un Roi et il l’est d’une certaine manière. Ce moment est exceptionnel d’intensité avec les femmes perverses narcissiques car elles savent le mettre en valeur et lui porter un intérêt comme aucune autre n’a pu le faire.

La femme perverse narcissique se sert du sexe pour gravir les échelons, obtenir des biens matériaux et faire main-basse sur ce qu’elle convoite. Pour la victime masculine, il y a toujours un « prix » à payer en échange des faveurs sexuelles. Attention je ne parle pas ici des femmes « profiteuses » ou / et « vénales ». Je parle de femmes qui vont culpabiliser l’homme à un tel point que ce dernier ne pourra faire autrement que de répondre à ses demandes. S’il se manifeste de manière un tant soit peu hostile, il récoltera les foudres de sa belle avec la panoplie d’insultes et de violences allant avec.

deuxième phase : la dépendance

La victime va devenir totalement dépendante. Cette dépendance est d’autant plus accrue que la victime se retrouve seule au monde car son entourage est vu comme malsain par la femme perverse narcissique.

TROISIème phase : La destruction

Le pervers narcissique nie qu’il a une part mauvaise en lui. Il va la transférer sur l’autre.

C’est le moment du dénigrement, exemple : « tu ne vaux rien… je suis désolé pour toi… quelle chance as-tu eu de me rencontrer sinon je ne sais pas où tu aurais pu arriver… »

Si l’homme ne se rend pas compte à temps de l’emprise dans laquelle il est, il aura plus de mal à se sortir de là. Certains hommes ont un côté « sauveur » tellement exacerbé qu’ils restent aux pieds de la femme perverse narcissique alors même qu’ils ont vu les infidélités, subi les insultes et le mépris. Seulement, ils prennent sur eux la responsabilité de tout cela et se mettent en tête de rétablir la situation.

Comment s’en sortir ?

Les femmes perverses narcissiques sont à l’aise dans leur délire et peut-être, vous dîtes-vous, que c’est passager et que si vous parvenez à la faire changer d’état d’esprit, elle changera d’attitude. Je dirais que c’est comme si vous fonciez dans un mur à 100 km/h en étant certain qu’il s’ouvrira devant vous… La manipulation, c’est LE moyen qu'elle a d’interagir avec les autres et le monde qui l’entoure, donc il y a peu de chances qu’elle renonce à ça car elle n’en a pas la capacité.

Il faut savoir que la perversion narcissique correspond au troisième et plus profond degré du manipulateur. La plupart des psychologues et spécialistes sur le sujet affirment qu’il est impossible de les soigner.

Un pervers n’ira jamais consulter car il se sent trop bien dans sa pulsion d’emprise qu’il a sur autrui, et dans la jouissance que cela lui procure. Il ne dira jamais qu’il souffre car il fait souffrir les autres. Il a une organisation rigide basée sur la priorité de son propre plaisir.

La seule solution, c’est donc de FUIR ! Il faut impérativement mettre fin aux relations toxiques comme celle-ci pour pouvoir se reconstruire loin de cette personne, reprendre confiance en soi et pouvoir vivre une vie équilibrée et plus saine.

Ajouter les points
15
Points
Jess Et Vous
Bonjour à tous, Moi c'est Jess, Je suis psychologue de formation et certifiée coach en développement personnel. J'écris sur les domaines du : coaching, la communication, l'intelligence émotionnelle, la PNL, le développement personnel et la psycho.