Beauté

Pourquoi faire la sieste rend plus intelligent

19 avril 2017 - 13 : 29
par Clémence

Quand j'étais gamine, je DETESTAIS la sieste, non mais je veux dire vraiment. Je prenais toujours ça pour une punition, car j'avais l'impression de perdre mon temps alors que j'avais envie de pouvoir continuer à jouer tranquille.

Bon, clairement, je finissais toujours par m'endormir profondément et me réveiller l'air hagard et la bave au coin des lèvres, mais à chaque fois que ma mère me disait "alors, tu vois que ça t'a fait du bien de dormir un peu", je répondais inlassablement "mais non, je n'aime pas dormir".

Bref. Il s'avère qu'en fait, les adultes qui nous faisaient faire la sieste quand on était gamins avaient raison : la sieste, c'est important. Et pour cause ! Faire la sieste pourrait nous rendre plus intelligent, ou du moins nous aider à mieux enregistrer toutes les connaissances ingurgitées dans la journée.

faire-la-sieste-2

L'étude qui le prouve, réalisée par des chercheurs de l'Université de Berkeley en Californie, n'est pas récente et date de 2010, mais je vous avoue que je viens de la découvrir, et j'ai été assez bluffée par les résultats. Je savais qu'une bonne sieste permettait de recharger un peu les batteries et de se reposer, mais je ne pensais pas que cela allait beaucoup plus loin.

Cette étude a en effet fait passer un test de mémoire à 39 jeunes adultes en bonne santé. Certains ont fait une sieste de 90 minutes, d'autres n'ont pas fait de sieste du tout. Dans tous les cas, les jeunes gens ont fait le test deux fois, avant leur sieste quand ils en faisaient une, puis après. Les scores de ceux qui n'avaient pas fait de sieste ont chuté de 10%, alors que les "siesteurs" ont mieux réussi leur test de mémoire qu'avant leur sieste.

Les chercheurs ont également pu montrer que la qualité du sommeil était bien plus importante que la durée de la sieste elle-même. Une sieste supérieure à 60 minutes risquerait de nous plonger dans une phase de sommeil paradoxal - vous savez, cette phase où les rêves et les cauchemars surviennent - et risquerait de nuire fortement à la qualité de notre sommeil la ou les nuits suivantes.

Sauf si vous avez un gros retard de sommeil à rattraper, la durée idéale de la sieste est donc de 20 à 40 minutes et si possible en début d'après-midi.  Cela permettra à votre cerveau de se reposer, de consolider les informations dont vous avez eues connaissances tout au long de la journée et d'être encore mieux à même de retenir toute nouvelle information.

Bon, eh bien, il n'y a plus qu'à ! Il ne nous reste plus qu'à expliquer à nos chefs et nos profs que bon, à 14h, on ne pourra pas être là parce qu'on a... sieste (ça fait encore plus bizarre que de dire "j'ai pisciiiiine").

A lire aussi :
5 mauvaises habitudes à perdre pour mieux dormir
Les personnes intelligentes se couchent tard, sont désordonnées et disent des gros mots
5 conseils décos qui peuvent améliorer votre sommeil

Ajouter les points
15
Points
Clémence
Je fais partie de la rédac' SBG, et j'aime écrire, sortir, m'amuser, manger (très important, ça aussi !) et partager. Je vous propose donc régulièrement de découvrir mes derniers coups de <3.