Lifestyle

J'ai testé : les voyages en bus

20 mars 2017 - 15 : 53

Depuis la promulgation de la Loi Macron, les trajets en bus commencent à voir le jour un peu partout en France. En tant qu’étudiante à la recherche de la moindre économie, j’ai voulu tester ce nouveau mode de transport pour savoir s’il valait le coup. J’ai fait au total 4 trajets avec 2 compagnies différentes, et ces trajets ne se sont pas du tout passés de la même manière !

j-ai-teste-les-voyages-en-bus

Tout d’abord pour ce qui est de la réservation, elle se fait rapidement sur internet et il n’y a rien à imprimer puisque ce sont des e-billets. Généralement, plus on commande tôt, moins les billets sont chers. Certaines compagnies proposent des tarifs préférentiels pour les jeunes et les seniors. 

Pour ce qui est du trajet avec Isilines, j’ai voyagé de Bordeaux à Lyon. L’aller était le 11 juillet, soit le lendemain du lancement de la marque. Je me doutais qu’il risquait d’y avoir des couacs d’organisation, période de rodage oblige, mais je ne m’attendais pas à un tel cafouillage… !

Lire aussi : Moi aussi je veux aller voir des pluies d'étoiles... dans l'océan indien

j-ai-teste-les-voyages-en-bus-2

Le départ était prévu à 8h45, avec obligation de se présenter au moins 30 minutes avant pour l’enregistrement. L’hôtesse indique que le bus doit arriver environ 10 minutes avant le départ. A 8h30, nous sommes 4 à attendre le bus. A 8h45, pas de bus à l’horizon. L’hôtesse essaie en vain de joindre le conducteur mais celui-ci avait disparu avec le bus. 

Je vous épargne l’attente de 2h, l’hôtesse excédée et les allers-retours entre l’agence Eurolines et l’arrêt de bus. Il s’avère que le conducteur de bus pensait le trajet annulé, donc il avait pris la route vers Lyon à vide. Avec une bouteille d’eau et un Mars en guise de dédommagement, l’agence a fait venir un deuxième bus afin que nous allions à la rencontre du premier pour gagner du temps. Finalement partis avec plus de 2h de retard, dans un bus quasiment vide, le reste du voyage s’est déroulé sans problème et nous sommes arrivés avec « seulement » 30 minutes de retard à Lyon.

Le retour a eu lieu pendant le grand chassé-croisé entre Juilletistes et Aoûtiens, autant dire que je ne choisissais pas la facilité. Le départ a eu lieu à l’heure et l’arrivée avec presque 1h de retard. En sachant que le bus a été dans les embouteillages pendant 1h30, ce n’est pas si mal.

Pour avoir un avis objectif, j’ai fait aussi un voyage avec le concurrent Starshipper. Et là, je ne sais pas si c’est moi qui ait la poisse avec les bus, mais alors que nous étions sur l’A89, le turbo a lâché en pleine côte. Un dimanche. Dans la Corrèze profonde. Il a fallu alors attendre 2h30 le dépanneur, sur un parking d’aire de péage, pour une réparation qui a duré 15 petites minutes

J’ai envoyé un mail de réclamation aux 2 compagnies pour me faire rembourser les trajets avec 2h de retard, ce qui a été fait sous 10 jours.

Au final, sur les 4 trajets effectués, un seul s’est déroulé normalement. Mis à part ça, quand il n’y a pas de panne ou de conducteur étourdi, les bus sont ponctuels.

Lire aussi : Un hôtel entièrement construit en sel au beau milieu du désert de sel d'Uyuni

Côté confort, les sièges sont inclinables, il y a un repose-pied et une tablette. Ces détails rendent le trajet beaucoup plus agréable qu’en voiture. Il y a une prise USB et/ou électrique par siège pour recharger si besoin son téléphone et son ordinateur.

Les toilettes à bord sont à utiliser seulement en cas d’urgence dans les bus Isilines, sinon on peut demander au conducteur de faire une pause. La compagnie Starshipper en revanche met les toilettes à disposition durant tout le trajet. 

Le wifi est disponible toute compagnie confondue et à ma grande surprise, il n’y a pas de bug, même quand on est nombreux à vouloir se connecter. Voilà un gros avantage par rapport au train !

Quant aux conducteurs, ils ont tous été aimables et souriants. 

L’avantage principal reste tout de même le prix. J’ai effectué une comparaison sur le trajet Bordeaux-Lyon entre les différents moyens de transports, en commandant 1 semaine à l’avance :

voyage-en-bus

Comme vous pouvez le voir, le bus est le transport le moins cher. Pour le train, je n’ai sélectionné que les trajets directs, sinon il y en a beaucoup d’autres mais ils passent entre autres par Paris.

Le seul inconvénient serait peut-être la durée du voyage, et encore c’est à relativiser puisque le train met beaucoup de temps aussi.

Pour l’instant les bus sont assez vides, au maximum nous avons été 20, mais je pense qu’ils se rempliront au fil des mois. Pendant que nous attentions le dépannage du bus, j’ai entendu une personne raconter la même mésaventure du conducteur parti avec le bus pensant que son trajet était annulé, ils étaient 5 à avoir réservé. Je me demande si l’excuse du « conducteur pensant le trajet annulé » ne serait pas une stratégie des compagnies quand un bus n’est pas suffisamment rempli et donc que le trajet n’est pas assez rentable.

Au final, tout dépend du temps que vous avez et de votre budget, mais je ne peux que conseiller les trajets en bus pour les petits budgets et ceux qui sont lassés des tarifs exorbitants de la SNCF. 

Je suis curieuse de savoir si vous avez déjà testé ce mode de transport et bien sûr ce que vous en pensez !

Ajouter les points
15
Points