Humeurs

Une pratique marketing douteuse en pharmacie

20 mars 2017 - 11 : 23
par Seb Depuis quelques temps je suis papa, un vrai bonheur ! Pendant 7 mois, ma princesse de femme s’est occupé de nourrir notre petit prince en l’abreuvant de son sacro-saint lait maternel (au passage, en 16 mois d’existence il n’est jamais tombé malade en dehors de 3 rhumes, serait-ce l’allaitement qui aurait aidé ? ;) ).

A partir du 8ème mois, j’ai pris le relais. Je vous rassure tout de suite, je n’ai pas cherché à l’allaiter, mais je me suis occupé de ses repas en lui préparant toutes ses purées mais également ses biberons de lait maternisé. Nous avons choisi le lait des laboratoires Gallia, disponible en grande surface.

Jusque-là tout va bien, en bon consommateur, j’achète régulièrement ce lait dans mon hypermarché habituel. Jusqu’au jour où… Alors que nous étions tous les trois partis quelques jours pour un beau week-end de juin, j’ai réalisé que j’avais oublié de prendre le lait pour mon bébé. Nous étions en pleine cambrousse, pas un super ou hypermarché dans le coin. Et alors que la panique gagnait nos cœurs, une belle pharmacie apparut subitement devant nos yeux, tel un mirage en plein désert.

Rassuré, je me précipite à l’intérieur et demande du lait maternisé pour mon petit bout. Quelle chance, ils avaient en stock le même lait des laboratoires Gallia que j’utilise depuis le début. Et surprise, alors que je m’attendais à un prix bien supérieur à celui que je paye habituellement dans mon hypermarché, le pharmacien m’annonce un prix très proche.

Dans un premier temps, je laisse couler, mais après quelques jours, je décide de mener l’enquête.

Lire aussi : Pourquoi nous ne devrions pas prendre de photos d'un nouveau-né

IMG_20150925_084325

Comment deux pots de lait maternisé, parfaitement identiques, peuvent avoir des prix si proches entre la grande surface et le pharmacien du coin ? Mon hypermarché se goinfrerait-il  sur mon dos ?

Les conclusions sont sans appel : le pharmacien, enfin, tous les pharmaciens, se payent notre tête.
Après une observation plus attentive, les pots ne sont pas tout à fait identiques.

Je vous laisse juger par vous-même sur l'image ci-dessous :

Avec flèches

A gauche, le pot acheté en pharmacie qui a les mêmes dimensions et le même packaging que le pot acheté en grande surface. Mais 100g de moins, soit 12,5% de différence pour un prix qui, lui, est pratiquement le même. Ce qui signifie que le pot en pharmacie coûte bien plus cher, mais on essaye de nous tromper en mettant quasiment le même pot en pharmacie qu’en grande surface, pour qu'à première vue, on ne se rende pas compte que la contenance est différente (en même temps, comment en douter puisque les pots sont vraiment identiques, seul le contenu change ?).

En soit, ce n’est pas grand-chose me direz-vous, mais pour moi, ça témoigne de pratiques douteuses qui sont incompatibles avec les valeurs que sont censés représenter les pharmaciens. Ils ne sont à présent que des épiciers intéressés principalement par l’augmentation constante de leur chiffre d’affaires.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous également remarqué ce genre de pratiques douteuses pour d’autres produits ?

Ajouter les points
15
Points
Seb
Seb est Responsable des partenariats sur le webzine, c'est donc grâce à lui que vous pouvez profiter de chouettes concours ou de codes promos intéressants. Et accessoirement, il rédige quelques billets à ses heures perdues. Enjoy !