Humeurs

FlyLady : la révolution dans nos armoires ?

17 février 2017 - 10 : 21
par Fedora Durant les vacances, j'ai découvert la méthode d’organisation FlyLady créée par Marla Cilley, une Américaine désireuse de mettre au point un moyen d'aider les gens à "sortir du chaos installé dans leur vie".

La méthode FlyLady insiste sur la nécessité de prendre d'abord soin de soi (notamment en s'offrant des "récompenses" : porter ses bijoux préférés, prendre un bain, s'acheter des fleurs... ) avant de pouvoir prendre soin des autres et de son intérieur. Si tu me suis, tu connais mon intérêt pour le rangement. J'ai donc décidé de décortiquer Entretiens avec mon évier pour t'en filer, à toi, fidèle lecteur, la substantifique moelle (Fedo, cette bonne copine qui n'hésite pas à mouiller la chemise pour toi ^^).

flylady-3

FlyLady s'appuie sur l'idée de changer sa vie afin de la rendre plus gratifiante et cela, afin d'atteindre le but ultime de prendre son ENVOL et d'avoir Enfin une Nouvelle Vie Organisée et Libérée (Délivréééééééééééée ^^). Le travail par "petits pas" permet d'éviter le découragement, la culpabilité et le sentiment d'échec tout en faisant disparaître le désordre. Selon FlyLady, “votre maison n'est pas devenue sale en un jour ; de même, elle ne sera pas propre du jour au lendemain." Il faut donc mettre en place des routines qui vont s’enchaîner progressivement permettant de sortir du chaos en agissant par automatisme et en libérant l’esprit. Nettoyer et garder son évier propre et étincelant est un exemple de routine.

Il suffit de 15 minutes par jour pour venir à bout du désordre en se fixant un objectif unique dont on ne se laissera pas distraire. Après 3 sessions de 15 minutes, on peut "se récompenser" par une pause de 15 minutes (en buvant une boisson chaude, par exemple).  L'auteur propose divers petits défis permettant d'aider à mettre fin au désordre. Ces défis participent à l’idée que le ménage doit rester amusant.

flylady-2

FlyLady conseille l’utilisation d’un journal de bord comprenant la liste des routines mises en oeuvre, un plan des tâches hebdomadaires (pas uniquement ménagères), des listes détaillées de ménage par zone, les menus de la semaine, un répertoire des listes d'adresses et des numéros d'urgence... Ce journal va permettre de reprendre le contrôle de son foyer et de sa vie. En respectant son programme, FlyLady promet qu’il suffit de 3 mois pour obtenir une maison propre et rangée. Chaque chapitre de l’ouvrage se termine par des témoignages d'adhérents à la méthode FlyLady.

Evidemment, j’ai résumé très fort la méthode : le livre est truffé d’exemples et de conseils !

Mon avis

Entretiens avec mon évier constitue un bon point de départ pour les personnes démunies face au "bazar" (et vu les descriptions de l’auteur, je suis gentille quand je dis “bazar” ^^). Toutefois, de nombreux points m’ont dérangée :

  • une tendance à infantiliser les lecteurs à force d'encouragements et de méthodes (trop) détaillées.

  • un public cible orienté femmes au foyer. Note, je n'ai absolument rien contre... Mais je n'en suis pas une… Certains conseils sont aux antipodes de ma réalité.

  • un but caché qui tourne plus autour du développement personnel que de la réelle organisation. Dans Entretiens avec mon évier, tu apprendras que tu as de la valeur à coup d'acronymes en tout genre et de "croyez-moi, ça marche, c'est révolutionnaire"... Le fait que cette valeur te vient de Dieu... Mouais, bof… Moi, j'avoue, je pense avoir de la valeur (N’y vois aucune prétention hein ! Je suis convaincue qu’on en a TOUS) mais je ne l’attribue pas au divin. Après, c'est chacun selon ses convictions.

  • un jeu “bon flic/mauvais flic” où on oscille entre bienveillance parfois à la limite du "si vous vivez dans un bordel sans nom ce n'est pas vraiment de votre faute" et "prenez-vous en main et bougez-vous bande de moules !".

  • des phrases comme "il est de votre responsabilité de prendre soin de votre famille" me hérissent le poil. Et pourtant, je ne suis pas une ardente féministe... C'est dire ! Mais il est clair que, même si l'auteur considère que sa méthode peut aider tout le monde, elles estime que c’est aux femmes d'entretenir la maison (et ses occupants). Je trouve cela un peu réducteur (mais j'ai la chance de posséder un très beau barbare d'appartement favorable au partage des tâches et à la vraie égalité des sexes).

flylady

J'ai quand même apprécié certains conseils prodigués par l'auteur. Le nettoyage par zone me semble être une très bonne idée que j'appliquais déjà mais que je compte améliorer à la lumière de ma lecture.

De même,consacrer 15 minutes par jour au rangement n'est pas neuf mais intéressant. Cela permet de limiter l'effort tout en constatant, au fil du temps, des résultats concrets.

L'utilisation de "routines" a, notamment, déjà été développée par Dominique Loreau. Elle est pour moi à double tranchant : trop d’automatismes revient, à mes yeux, à limiter le libre arbitre même si cela permet une meilleure organisation (Fedo, libre même quand elle fait le ménage !). Quid de l'imprévu quand "le temps passé avec son partenaire" est planifié ? Quand ta vie personnelle devient une routine, vaut-elle encore la peine d’être vécue ? D'un autre côté, la planification peut permettre à un couple débordé de se retrouver...  En tout cas pour sortir du chaos.

Mais une fois libre, je pense qu’il est nécessaire de s’éloigner de la planification totale à part pour les tâches ménagères. Pour ces dernières, j’avoue que la planification reste une vraie bonne idée : si toi aussi, tu as tendance à "faire quand tu as le temps" ou quand tu constates qu'il FAUT le faire (genre quand les plantes vertes sont à moitié décédées, tu te rappelle qu'il faut les arroser de temps en temps), lève la main ^^

Je compte donc tester la méthode afin de voir si j'arrive à mieux m'organiser et à moins... oublier ! Moi qui suis réfractaire aux listes, je vais me faire violence pour certaines tâches ménagères.

Et toi, séduite par FlyLady ?

Ajouter les points
15
Points