Culture

J'ai adoré Snapshot, le premier album de The Strypes

05 septembre 2015 - 18 : 00
par Krys

Un nouveau coup de cœur pour OMRL, vous connaissez déjà mon amour inconditionnel pour le rock et encore plus lorsqu’il vient d’outre-Manche. Mes bases musicales sont assez explicites, The Beatles, The Rolling Stones, Arctic Monkeys, Miles Kane et bien d’autres. Les membres du groupe que je vais vous présenter puise leur inspiration dans les racines profondes du rock. Il s’agit des Strypes, des jeunes gens (quand je dis « jeunes », c’est vrai car ils sont agés de 17 à 19 ans environ) originaires de Cavan en Irlande. Ils sont quatre et ont un petit quelque chose qui fait la différence.



Je vous les présente comme il se doit ! Au chant et à l’harmonica, nous avons Ross Farrelly suivi de Josh Mc Clorey à la guitare principale mais également au chant. Nous poursuivons avec Peter O’Hanlon qui évolue à la basse ainsi qu’à l’harmonica et pour finir Evan Walsh à la batterie. Comme je vous le disais un peu plus haut, ils ont tiré leur inspiration des racines du rock, des standards du blues des années 60 et de la pop des 70’s. A savoir, des groupes comme Eddie and the Hot Rods, Dr Feelgood, The Rolling Stones, The Yardbirds (dans lequel on retrouvait à l’époque Eric Clapton), Lew Lewis mais aussi des artistes comme Chuck Berry, Bo Diddley, Howlin’ Wolf et Little Walter. Je vous avais prévenus, ils sont exceptionnellement talentueux. Je connais déjà leur album Snapshot qui est une petite perle. Leur style étant proche de l’approche puissante du groupe Dr Feelgood mais aussi de l’énergie intense des Yardbirds, le tout saupoudré de ce que l’on appellerait du garage rock.



The_Strypes 2

J’attendais le 21 août avec impatience car il s’agit de la date de sortie leur nouvel opus « Little Victories » qui m’a déjà séduit avec le titre « Get into it » mais revenons à Snapshot. J’adore l’album entier car je retrouve le petit truc que j’aime tant dans le rock britannique (l’Irlande ne faisant pas partie du Royaume-Uni, je sais ;-)). Cela étant dit, il y a deux titres qui m’ont particulièrement scotchée.



Snapshot-2

Il s’agit de « You can’t judge a book by the cover » originalement jouée par Bo Diddley. J’adore l’énergie qu’ils ont mise dans ce cover, c’est un pur concentré de rock ! Une guitare bien énervée additionnée à une basse tonique et une batterie qui n’est pas en reste. Exceptionnel !





Le second titre, « What a shame » m’a imédiatemment sonné à l’oreille comme quelque chose de familier… AM… Eh oui Arctic Monkeys, encore eux ! La même énergie mais surtout une similitude du riff guitare de Fake Tales of San Francisco. J’adore !



Allez, un petit dernier que j’affectionne particulièrement « Scumbag city » (sur Little Victories), il est à écouter car la partie guitare est juste sublime, perso je suis conquise.





Vous l’aurez compris, je vous invite fortement à offrir à vos oreilles du bon son, celui des Strypes qui est tout simplement la relève assurée du rock outre-Manche !

Ajouter les points
15
Points