Famille

Comment initier son enfant à l’éveil musical

28 mai 2015 - 10 : 00
Aaaaah nos têtes blondes (ou pas) ! Que n’avons nous pas imaginé pendant les 9 mois de grossesse, caressant notre bidon, nous demandant ce qu’ils feront, ce qu’ils aimeront, les imaginants créatifs, musiciens, danseurs, sportifs…

Quelle belle arnaque ! Parce que finalement hein, vous le savez… ils ne feront bien que ce qu’ils voudront ! Et heureusement d’ailleurs…

Il n’empêche, on ne va pas se mentir, un coup de pouce, ça ne fait pas de mal. Et puis de toute façon, on ne peut nier que « le mini-nous » s’empreint de son environnement proche ! Oui, c’est souvent comme ça.

Voici donc quelques trucs pour initier son enfant à l’éveil musical :

1) « Il tape sur des bambous et c’est numéro 1 »


Tout petit, votre enfant a d’énormes facultés à faire du bruit. Laissez le faire. Si, si… tant pis pour vos oreilles.

Il peut ainsi de servir d’ustensiles de cuisine mis à sa dispo dans un périmètre sécurisé pendant que vous vaquer à vos corvées occupations de maîtresse (maître) de maison : boîtes en plastiques, cuillère en bois, casseroles… Les enfants sont très doués pour ça !

2) « Let’s dance ! »


Le charme des comédies musicales et de tous les jeux vidéos type « Just Dance ». Une arme de destruction massive incontournable et que l’on aime ou pas, on ne peut guère y échapper. Michael Jackson et autre Abba n’ont qu’à bien se tenir… c’est automatique, faites-en l’expérience, un petit peut facilement se trémousser devant ce type de phénomène.

enfant-eveil-musical

3) Je chante, tu chantes, il ou elle chante, nous chantons…


Effectivement, si vous êtes féru(e)s de musique, il est probable que cela développe chez votre progéniture, un début d’oreille, une curiosité seine vers quelque chose de plus construit plus tard.

Pour ma part, mes minis écoutent depuis leurs premières tétées aussi bien du U2 que du Goldman, du Maroon 5, Michael Jackson, Coldplay, Texas, Calogero, Garou que du Vivaldi, Chopin, Beethoven. Et le fait que je joue plusieurs instruments de musique les incite à aller vers la musique par la manipulation.

4) Fantasia, tu regarderas


Je vous avoue un faible pour ce Disney qui reste un ovni. Il plaît aux enfants (et aux plus grands) par ces histoires animées plaquées sur une musique classique parfaitement assortie. Un petit bijou. A voir ou faire découvrir très vite pour les initier en douceur aux charmes de la musique classique.

5) Les berceuses seront tes amies !


Eh oui ! Ce son dont on abreuve nos petiots depuis leurs naissances est une force inépuisable d’éveil musical. Et il en existe tellement ! Vous pouvez vous épargner toutes les redondantes mélodies utilisées dans les ascenseurs ou sur les répondeurs d’établissements publics/privés, il y en a de tellement différentes qui les éveilleront au sens du rythme et des assonances classiques (votre médiathèque cache des trésors parfois, sachez-le !).

Vous le voyez, plein de petites choses vous permettront au quotidien d’initier vos enfants au sens du rythme, aux notes, aux sons différents… Mais rien ne vous empêche également de les inscrire dans des ateliers souvent menés par des professionnels ou grands amateurs de musique. Il en existe dans beaucoup de villes, en conservatoire ou associatif (ils accueillent les enfants en général dès l’âge de 2-3 ans).
Ajouter les points
15
Points
Faites des gosses ou pas
Une maman mais pas que... Une maîtresse mais pas que... Une épouse mais pas que... 100% geek, 100% naturelle... La vie !