Humeurs

Quand tu pleures ton indépendance

20 mars 2017 - 10 : 39
par Camille G

"Je t'admire. Je ne pourrais pas faire tout ce que tu entreprends. Je n'arriverais pas à être toi."

Dixit une presque trentenaire qui n'a jamais vécu seule et qui n'a pas connu des périodes de célibat. Résultat elle quitte le foyer parental au bras de son nouveau mec.

Pour d'autres, c'est une toute autre histoire qui s'est construite. Pas eu d'autre choix que d'avancer seule. Des aventures qui ne suivaient pas la romance des contes de fées et des nanas commettaient des erreurs de casting. Leurs princes avaient pour fidèle destrier leur pote et ce n'est pas une épée qu'ils brandissaient mais un joint, voire une batte de baseball.

Petit à petit, le vilain petit canard prit son envol, dut faire son nid et se coltina alone l'enfilage du lourd drap dans la housse de couette.

A cette copine tu lui diras qu'elle aussi peut entreprendre sa vie autonome.
Au fond de toi, tu sais pourtant qu'elle n'en a pas le courage. Elle préfère s'appuyer sur le "nous", laisser un homme driver les trois quart de sa vie et croire qu'elle est l'unique moteur de sa vie.

Lire aussi : 15 choses que les personnes vraiment heureuses font

camille-g-independancet

"Tu es UNE FEMME LIBÉRÉE. Tu fais tes propres choix. Tu ne comptes sur toi."

Dixit cette maman qui a vite découvert la perle rare de sa région et qui s'est mise en ménage alors qu'elle avait 4 ans de moins que toi aujourd'hui. A presque 30 ans, elle avait déjà deux enfants.

Tu es touchée par ses mots et tu es fière de représenter l'indépendance qu'elle imagine. Fière de te débrouiller de tout (sauf des fuites d'eau, faut bien quelque part justifier le rôle des hommes) et fière d'avancer au mieux. Fière de savoir faire à la solitude. Fière de connaître tes envies et tes passions. Fière d'avancer malgré tout.

Sauf que tout au fond de toi raisonne un discours des plus pessimistes. Si tu en es là, à ce jour, c'est que tu ne sais y pas faire avec les autres. Tu es peut-être vouée à couver un oisillon seule.

Lire aussi : Concentrez-vous sur VOUS car la plupart du temps, personne ne vous porte sincèrement d'intérêt

"Tu es formidable. Tu n'es pas comme les autres de la famille, toi."

Dixit une grand-mère qui découvre la condition féminine du 21ème siècle à travers tes récits des plus épiques.

Au fond, tu souris quand tu sais qu'effectivement, toi, tu n'es pas comme tes cousines. Tu n'as pas connu ces longues histoires d'amour qui fonctionnent. Les tiennes sont courtes et pleines de rebondissements à rendre jaloux le scénariste d'Amour, Gloire et Beauté.

Mais comme tes grands-mères te le répètent si bien "si un homme t'embête tu n'auras qu'à lui dire bon vent".

Peu importe que parfois tu te sentes abattue, il en faut des moments de "bas" pour apprécier la suite des événements.

En revanche, ne remets pas en cause ton statut de nana indépendante. Des femmes se sont battues pour ta cause, n'oublie jamais ceci. Respecte qui tu es et ne sois pas en colère de ne pas calquer ton rythme sur celui des autres.

La vie te le revaudra :)

Ajouter les points
15
Points
Camille G
Curieuse, Grande Gueule, Warrior mais complètement Fleur Bleue. Au fait je t'ai pas dit ? Je suis une gluten et lactose free pour avoir une belle peau (j'ai même créé une rubrique à ce sujet sur le blog pour vous aider à vaincre l'acné) !