Humeurs

Problème de voisinage : quand ces relations du quotidien deviennent un enfer

19 mars 2017 - 08 : 39

Ah, les voisins, c'est quelque chose. Qu'on habite en appartement ou en maison, on a tous des voisins, mais on est aussi tous susceptibles d'avoir des relations un peu particulières avec eux, quand ça ne dégènère pas plus loin. Qui n'a jamais eu envie de se lever en pleine nuit pour assommer son voisin à coup de poêle ?

Si vous habitez en appartement, vous avez sans doute déjà connu ce voisin qui pense être seul sur notre petite planète. Il n'y a rien de plus horrible que de se faire réveiller par des bruits incessants. Je vous avoue même que je préfère devoir subir la sonnerie "Je suis mignon" de René la Taupe comme réveil plutôt qu'un voisin trop bruyant.

Il est maintenant temps de faire une petite liste des voisins que nous connaissons tous.

Lire aussi : Mes voisins sont trop bruyants, que faire ?

Le Voisin Bricoleur

Le premier, l'indémodable, c'est le voisin qui décide de faire des travaux UNIQUEMENT le dimanche. A croire qu'il prévoit son coup à l'avance, le coquin. Je me demande toujours à quoi ressemble son appartement, que dis-je, son chantier ! Quand tu le croises dans les escaliers, tu ne peux pas t'empêcher de vouloir lui perforer les oreilles avec sa perceuse.

Lire aussi : Coucher avec son voisin : la fausse bonne idée ?

le voisin fêtard

Ce voisin là est plus discret, il se manifeste spécialement en soirée jusqu'à très tard dans la nuit et fait le mort dans la journée pour se faire pardonner. Le fêtard, il déconne pas. Il te fait partager en boucle les musiques les plus insupportables du monde, demande à ses invités de mettre les chaussures les plus bruyantes et rigole bien fort pour montrer qu'il s'amuse bien, lui.

Lire aussi : Les gens insupportables au cinéma

Les amoureux qui copulent et qui aiment le faire savoir

Le problème avec ce genre de voisins, c'est que tu ne sais jamais comment leur faire savoir qu'ils sont un peu trop bruyants. On est d'accord, c'est assez délicat. Du coup, on ne peut rien faire d'autre que de rester dans notre canapé devant Les frères Scott et un paquet de chips en attentant qu'ils terminent. Sympathique comme situation, n'est-ce pas ?

Lire aussi : 5 choses que vous pouvez faire si le chien de vos voisins aboie sans arrêt

La famille nombreuse :

Les enfants qui courent, sautent, crient, pleurent... Si vous avez eu cette famille comme voisin, vous avez sans doute déjà eu ce sentiment de vivre en collocation avec une maternelle. C'est dans ces moments-là que l'on se dit "Je ne ferai jamais de gosses".

Les voisins, c'est chiant. On a du parfois du mal à les supporter, on subit leur bruit et leurs cris, et on ne peut souvent pas dire grand-chose pour avoir un peu plus de calme. Mais les voisins, c'est quand même bien pratique quand tu n'as plus de farine pour faire ton gâteau au chocolat...

Ajouter les points
15
Points
Les Douces Paroles
Jeune parisienne en vadrouille vous embarque dans son petit univers à travers des photographies, ses dernières découvertes littéraires, les derniers films qui l'ont transporté ou encore des questionnements sur ce qui l'entoure.