Famille

To bi or not to bi ?

28 octobre 2014 - 10 : 00
par Sandrine
Aujourd’hui, cher lecteur, chère lectrice, on se tutoie. Pourquoi ? Pour changer de style. Soyons fous.

Dis-moi, la bisexualité, tu connais ? Être bi, c’est aimer les deux sexes, être homo et hétéro en même temps en quelque sorte. Ça te parle ou pas du tout ?

Freud disait que tout être humain porte en lui une bisexualité psychique qui s'exprimera plus ou moins selon la force des interdits et du refoulement.

Bon, là ça ne te parle plus du tout, à moi non plus remarque. Tu veux mon avis ? Ce grand homme aurait franchement dû se faire soigner. Cela nous aurait évité bien des nœuds au cerveau. Mais je la garde quand même pour la ressortir en soirée celle-là. Histoire de voir la tête des gens qui l'entendront.

Donc, si t’as bien suivi, on est tous bisexuels. Quoi, pas toi ? Parce que t'es un mec, t’as peur de nous avouer ta bisexualité ? Je te comprends, tu imagines plus facilement deux femmes s’embrasser que toi te faisant prendre l'arrière-train par ton pote. Forcément, vu que des millions d'hommes fantasment à l'idée de voir deux femmes se caresser (je ne suis pas sûre que l'inverse soit vrai ceci dit). Bref.

D'ailleurs, certains hommes fantasment tellement sur ce sujet qu'ils qualifient leur partenaire de « coincée » lorsqu'elle n'est pas attirée par d'autres femmes. Alors là les filles, c'est le moment de vous révolter ! Car la bisexualité, c'est quelque chose que l'on porte en soi, un désir, une envie, et pas quelque chose que l'on doit s’imposer pour faire plaisir à notre partenaire. Il ne manquerait plus que ça tiens !

Si tu crois qu’être bi veut dire être instable, tu te trompes. C'est avant tout aimer des plaisirs différents. Certains bis vivent une relation amoureuse à long terme avec un homme ou une femme, d'autres préfèrent papillonner entre hommes et femmes (je connais d'ailleurs pas mal d'hétéros qui préfèrent papillonner également, soit dit en passant). Quoi qu’il en soit, chacun choisit sa façon d'être heureux sur les chemins sinueux de la vie… C'est beau ce que j'écris, tu ne trouves pas ?...

Avouons que ce n’est pas évident quand même d’affirmer sa bisexualité. « Pour les hétérosexuels, je suis un homosexuel qui ne s’assume pas. Pour les homos, je suis un traître à la cause. L’entre-deux, la différence, provoque toujours un malaise », déplore Fabien, 32 ans. Tous les bis ne se ressemblent pas. Certains se sentent bis en ayant exclusivement des relations hétérosexuelles ou homosexuelles, sans oser passer à l’acte. Ils se disent donc homosexuels ou hétérosexuels. Certains ont une réelle inclinaison envers les deux sexes, d’autres sont davantage des hétéros ou des homos insatisfaits.

Tu es en couple avec un ou une bi ? Le secret de la réussite réside dans le dialogue, la communication et l'acceptation des besoins de l'autre. Peut-être pourriez-vous devenir un couple libre ? Quésako ? C’est l’inverse du couple exclusif en fait. Je t’en parlerai dans un prochain article, tâche de rester dans le coin des So Busy Girls.

Pour conclure, je vais te dire une chose hyper importante : l'Amour n'a pas de sexe ! Hétéros, homos, bis… Aimez-vous et respectez-vous, tenez compte de vos désirs et de ceux des autres, et vous serez heureux. Sans rire !

Voilà, maintenant que tu sais tout ça (remercie-moi, ça t’aurait manqué sinon), tu peux continuer à surfer sur ce super site pour te marrer et te cultiver un peu. Ou beaucoup, comme tu veux. C’est toi qui vois. T’es grand après tout.
Ajouter les points
15
Points
Sandrine
Rédactrice freelance, je suis ici pour partager avec vous ce qui me passe par la tête, ce qui peut vous faire sourire ou même vous permettre de voir les choses sous une nouvelle perspective. Je vous parle de ma vie de femme, de maman, de working girl. N'oubliez pas : "Il n’y a pas de destin mais ce que nous faisons" (Terminator).