Famille

Ce qu’il faudrait savoir avant de devenir maman

03 juin 2017 - 18 : 34
par Marie

Avant, j’étais comme toi, je croyais qu’avoir un bébé c’était merveilleux tout le temps. Je pensais que ce petit être allait m’apporter exclusivement de jolis sourires et de doux câlins.

Je me suis faite avoir par tous ces « déjà-parents » super entraînés et super surveillés (eh oui, la Brigade des Nurses de Florence Foresti, n’est pas une pure invention), qui véhiculent uniquement le côté idyllique du bébé.

Bien sûr, ils ne disent que ce qu’ils ont le droit de dire. Mais je suis sympa avec toi, je brise les tabous et je vais te confier quelque chose : être maman, ce n'est pas facile. Je sais, je m’expose à de fortes représailles (c’est qu’elles sont féroces, ces nurses).

Tout d’abord, avant de mettre en route un gentil bébé, il faut absolument que tu te rencardes le mieux possible sur l’exorcisme. Oui tu as bien lu, l’exorcisme. Tu vas passer neuf mois possédée par un petit démon qui te transformera en une boule d’hormones absolument pitoyable, alors faut être un minimum informée sur le sujet !

Pendant neuf mois donc, tu seras possédée par un être maléfique qui te fera pleurer pour rien, qui te fera manger comme douze et qui te rendra aussi aimable qu’une porte de prison (encore pire que pendant tes règles, oui oui c’est possible).

Tout comme pour une personne habitée par le démon, toi aussi tu auras droit à ta séance d’exorcisme : le jour de ton accouchement. Regarde avec attention une séquences du film « L’exorciste », tu retrouveras absolument tous les détails : allongée sur un lit, te tordant de douleurs, voulant tuer à peu près tout ce qui s’approche de toi, le visage défiguré par la douleur.

Je sais, je te vends du rêve mais en même temps je suis là pour te dire la vérité.

Le seul souci est que la ressemblance avec la possession démoniaque s’arrête là. Quand tu es possédée par le démon et que tu te fais exorciser, ton calvaire se termine, tu redeviens ce que tu étais. Par contre, une fois que tu as accouché, le petit démon n’a pas disparu, non c’est pire il est libéré. Et toi, tu ne seras plus jamais la même... Tu en as pris au minimum pour 18 ans.

Si j’avais pu être mise dans la confidence avant de mettre en route bébé, je crois que je me serais mieux préparée psychologiquement et physiquement. Je pense même que je me serais inscrite dans un camp d’entraînement militaire. Non, je te promets ce n’est pas exagéré. C’est le seul entraînement où l’on te forme à affronter tout ce à quoi tu seras confrontée avec bébé.

Ils t’entraînent à supporter la privation de sommeil, la chose à laquelle tu dois être le mieux préparée. Même si je pense qu’un militaire ultra-entraîné aurait beaucoup de mal à supporter des mois et des mois avec des nuits de quatre heures toutes hachurées.

L’entraînement m’aurait quand même donné les bases. Peut-être n’aurais-je alors jamais rangé les télécommandes dans le frigo, mon portable dans le four ou mes clés de voiture à la poubelle. Peut-être aurais-je aussi évité le mode zombie, très peu tendance quoi qu’on en dise.

Ils t’entraînent également à mieux gérer ton corps dans l’espace, à esquiver toutes sortes de projectiles. Cela m’aurait certainement permis de ne pas sortir avec du vomi sur l’épaule, de ne pas me faire arracher un oeil avec une cuillère, et cela m’aurait été bien utile pour les jours de gastro. Là je te passe les détails si tu veux bien.

Ils t’entraînent également à ramper sous des barbelés, ce qui te sera d’une utilité absolue puisque ramper deviendra ta façon de te déplacer privilégiée. Tu ramperas pour ramasser les jouets semés partout, pour ramasser 18 fois par jour la tétine, pour essuyer / gratter le sol. Bref, les bébés aiment que tu sois à leur niveau.

Je sais ce que tu penses, que je ne vois que le mauvais côté, mais tu te trompes. 

La dernière chose à laquelle j’aurais voulu pouvoir me préparer est bel et bien l’afflux énorme d’amour dans mon ventre, mon coeur, ma gorge et ma tête lorsque ce petit être est apparu dans ma vie. Non, je n’écris pas ces mots sous la contrainte de la Brigade Des Nurses ! Là, c’est toi qui est mauvaise langue !

C’est finalement ce qu’il y a de magique avec ces petits démons, c’est qu’ils te font ressentir jusque dans tes entrailles un amour infini que tu ne pourras ressentir pour personne d’autre. Peut être que nous tous parents sommes victimes du syndrome de Stockholm ?!?

Même si être maman peut paraître certains jours difficile, épuisant, déroutant (aucune mention inutile), il n’y a pas une seule journée où tu ne regardes ton enfant en te disant « Mon dieu ce que je peux l’aimer ».

Ah oui j’oubliais de te dire, en devenant maman tu deviens obligatoirement chamallow. Pourtant l’article avait bien commencé et PAF, je me fais rattraper par la niaiserie maternelle, je ne peux pas lutter.

C’est certainement cela qui fait que même si tu étais prévenue, tu le ferais ce bébé. Voilà pourquoi j’en ai eu un deuxième, pour tous ces moments où je me sens remplie d’amour à l’infini, tous ces moments qui me font oublier les séances d’exorcismes ou les nuits sans sommeil.

Maintenant, je n’ai plus qu’à prier pour que je ne fasse pas avoir une troisième fois, parce que finalement après l’arrivée de bébé nous devenons tous des « déjà-parents » qui diront qu’avoir un bébé c’est merveilleux. Après tout, peut-être que c’est le cas tout simplement.

Je vais quand même aller vérifier si j’ai bien pris ma pilule ce matin, parce que faut pas déconner quand même ! Non mais oh !

Ajouter les points
15
Points
Marie
Je suis Marie et je fais partie de la Rédac' de So Busy Girls. J'aime écrire et partager mes coups de coeur, et c'est pour ça que je suis ravie de pouvoir partager mes articles avec vous !