Geek

Mais en fait ça veut dire quoi être Geek ?

06 avril 2016 - 07 : 55
par Laura

Le mot « geek » est officiellement entré dans le Larousse et le petit Robert en 2010 et a été défini selon ces termes : « Fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc. Toujours à l’affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques. »

Depuis des décennies, le Geek a connu une certaine évolution, jusqu’à en devenir un produit marketing. Mais être Geek c’est bien plus que ce que la majorité en pense ou de l’image qu’on lui a donné. 

L’évolution du Geek

Lorsque j’étais adolescente, être Geek n’était pas forcément ce dont je me vantais le plus, bien au contraire. On peut même dire que c’était un peu la honte voire même la méga loose.

Immédiatement catégorisé dans la rubrique des « no-life », des personnes qui préféraient passer leur soirée à réparer leur ordinateur plutôt qu’être avec ses amis. Bref le Geek n’avait à l’époque pas très bonne presse.

Il est vrai que taper une vingtaine de ligne de code pour obtenir un titre en gras planté au milieu de la page de navigateur ne pouvait fasciner que moi. Mais il fallait bien commencer quelque part. Etre Geek, c'était très loin d’être cool.

Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Geeks très célèbres, et pour le coup très riches (et pour le coup beaucoup plus intéressants) comme Steve Jobs, Mark Zuckerberg ou encore Bill Gates. La geekitude s’est mise alors en marche et tous les Geeks de la planète ont pu faire leur « coming-out » sans qu’on risque de leur lancer des pierres.

Le Geek c’est chic et surtout il fait vendre

Eh oui, aujourd’hui les choses ont bien changé, le geek c’est chic. Aux oubliettes le jeune boutonneux derrière son ordinateur qui passe des jours et des jours sans voir la lumière du soleil. Le geek est aujourd’hui une personne comme tout le monde, qui peut même avoir une vie sociale sans se limiter aux réseaux sociaux.

On ne se cache plus, il suffit de regarder les descriptions des profils sur le web, tu trouveras du Geek à foison. Seulement voilà, en ayant fait du Geek un phénomène de mode, on lui a enlevé toutes ses qualités, tout ce qui le définit réellement.

Le Geek est aujourd’hui  tellement chic qu’il en est devenu un objet de Marketing. Si tu possède le dernier iPad, si tu as le dernier Samsung ou si tu utilises Instagram, tu es considéré comme Geek. Les marques l’ont d’ailleurs bien compris et rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour attirer ces « geek à la (pointe de la) mode ».

Ma définition du Geek est bien différente

Etre le roi du LOL, MDR, XD ou bien passer 24h/24 sur les réseaux sociaux ne fait pas de toi un Geek, non juste un accro aux relations virtuelles et peut être même un véritable « no-life ».

Selon moi, être un Geek est bien plus noble que cela.

Il s’agit d’une personne qui aime apprendre par lui-même. Il pourra passer des heures à apprendre de nouveaux langages informatiques, à comprendre les évolutions du web et leur impact. Un vrai Geek est un autodidacte. On ne devient pas Geek, on naît en mode 2.0 et c’est tout.

Même si le Geek est passionné par un sujet bien précis, il prendra du plaisir à apprendre sur des sujets touchant de près ou de loin sa passion, toujours dans le but d’enrichir sa culture et ses domaines d’expertise. Le cerveau du Geek est une sorte d’éponge qui se nourrit de tout ce qu’il lit, apprend, expérimente.

Un Geek peut s’extasier devant des choses dont la plupart du monde se contre-fiche (cf plus haute la vingtaine de lignes de code) et qui pourtant le rendront fier.

Le Geek se caractérise par une volonté toujours accrue d’apprendre, de découvrir, de réfléchir pour trouver par lui-même la solution à un problème. Problème que la plupart des gens considéraient comme inutile voire stupide. Un Geek ne baisse jamais les bras et pourra aller jusqu’à se priver de sommeil pour finir un projet qui lui tient à coeur.

Le Geek est doté d’une imagination sans borne et possède une bonne culture générale.

C’est cette définition qui me permet d’être fière d’être une Geek !

Ajouter les points
15
Points
Laura
Je suis gourmande, susceptible et râleuse (surtout quand on veut goûter mon dessert). Mais à part ça, je ne mords pas, je vous jure !