photo01

J’ai trop mangé de chocolat

Noir avec 76% de cacao. Du moelleux au chocolat aussi. De la glace, des madeleines, sans oublier les cookies. Pas tout le même jour, rassurez-vous. En ce moment, j’ai toujours envie de manger. Plutôt, toujours faim, nuance. Je fais effectivement la part des choses. La gourmandise et la faim sont bien distinctes, nous sommes bien d’accord. Que la nourriture soit sucrée ou salée, peu importe, quand j’ai faim je peux manger du camembert après une glace au chocolat. Je me rends compte que je ne saurais pas choisir entre les deux. Si certaines se rappellent mon ancien article sur ma façon de manger plus pour grossir plus, vous avez peut-être envie de connaître la suite ? Surtout que les réactions furent nombreuses, en bien ou en mal.

 

Que s’est-il donc passé depuis le mois dernier ? Ai-je grossi ? Maigri ? Stagné ? Heureusement, je n’ai pas maigri. Je pense avoir mangé assez de bananes pour ne pas perdre un gramme. Comme je vous l’ai déjà expliqué, j’ai un métabolisme rapide. Je ne vous raconte pas tout ce que je dois m’enfiler au goûter pour ne pas avoir faim, rien que d’en parler j’ai déjà faim. Je m’explique. Avoir faim est devenu une habitude chez moi. Plus précisément, un symptôme. J’ai un petit souci stomacal qui fait que j’ai souvent faim deux heures après avoir bouffé. Le moment où la digestion a commencé, que mon estomac se met à œuvrer en produisant beaucoup trop d’acidité, que mon œsophage lutte pour ne pas que toute la nourriture me sorte par la bouche et que de sympathiques crampes d’estomac viennent égayer mes soirées, s’ensuivent alors des brûlures puis, la faim.

 

Mais aujourd’hui, j’ai trop mangé de chocolat. Deux carrés. C’est peu, certes, mais je n’aurais pas dû. Je m’en mords les doigts à chaque fois que mon estomac se rebelle. J’ai des aliments « interdits », le chocolat en fait partie. Au même titre que les tomates, le café ou les boissons chaudes, le pétillant, la menthe, les fruits à grains, les sucreries et j’en passe… En gros, tout ce qui perturbe l’équilibre acido-basique. Mon estomac est trop acide et mon apparence s’en ressent. Malheureusement, je ne prévois pas quand mon estomac n’acceptera pas un aliment dit « interdit ». Ma vie est donc faite de privation quand ça ne va pas. Ce qui fait que je finis indéniablement par perdre du poids, d’une part parce que mon organisme est mal fichu en n’assimilant rien et d’autre part parce que le moindre petit bonus de nourriture peut me rendre malade durant trois jours. Il m’est arrivé, il y a quelques années, d’avoir des malaises d’hypoglycémie parce que je ne mangeais plus de sucre et plus grand-chose d’ailleurs tellement mon estomac me faisait souffrir et que je ne savais vraiment plus quoi faire de moi. Les médecins, eux, m’ont soignée à grands coups d’antibiotiques et ont aggravé la situation, m’offrant pour le coup une gastrite à vie. Au début, je n’arrivais pas à la maîtriser ne sachant pas comment faire, puis j’ai fini par l’amadouer et maintenant, c’est ma meilleure ennemie. Elle ne me lâche plus, la conne. J’ai appris à vivre avec. Je ne sais pas pourquoi je me suis chopée cette saleté, ce n’est pas grave mais c’est très frustrant de ne pas pouvoir manger comme les autres. Un soir, Lapin et moi sommes allés nous balader sur le front de mer de Lacanau et forcément, il a voulu une glace (gourmand comme il est) et moi, je n’ai pas pu en prendre – même si j’en crevais d’envie – parce que dans la même journée, j’avais déjà mangé deux carrés de chocolat. Des cookies certainement aussi.

 

Et là, vous vous dîtes, mais il y a comme un hic ? La dernière fois, elle nous disait qu’elle mangeait plus pour grossir plus ?

 

 

Alors oui, je mange parfois des hamburgers quand je suis avec Lapin, de la glace, des aliments plus sucrés et plus riches mais uniquement durant les périodes où mon estomac décide de me laisser tranquille tout en prenant le risque qu’il se détraque de nouveau. Je n’ai pas le choix, je veux prendre du poids !  Je suis obligée puisque sinon, je maigris ! Tenez, par exemple, en ce moment, j’ai la chance de pouvoir finir mes repas avec un magnum. De manger des cookies au goûter, parfois quatre d’affilée ! Et hier, en me pesant j’ai eu l’immense joie de constater que j’avais pris du poids ! Presque un kilo de plus affiché sur la balance et je criais victoire ! Maintenant, je vais essayer de m’y tenir, d’autant que j’ai repris le sport. Le vélo en mode mamie d’accord, mais le vélo quand même. Et le rameur aussi. J’ai de vieilles articulations à réveiller. La gastrite sommeille, j’en profite, mais jusqu’à quand ? Jusqu’à ce que ce soit deux carrés de chocolat de trop dans mon estomac.

 
 

Article et photos réalisés par Apodioxe.


 
 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Apodioxe directement sur son blog.

Suivez-nous

La Rédac' SBG

Composée de 4 personnes (So busy la Rédac' Chef, Jules le Community Manager, Seb le Responsable Partenariats et Marie la Rédactrice web), toute l'équipe de la Rédac' travaille d'arrache-pied pour vous dénicher des bons plans, vous proposer de beaux concours et, bien sûr, publier les fabuleux articles des rédactrices SBG. Suivez le webzine sur les réseaux sociaux pour ne rien rater des derniers articles !
Suivez-nous

Ces autres articles pourraient vous plaire !

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Design by So Busy Girls - Copyright 2011-2014