miss-monde-guyane-ruqayyah-boyer

La beauté ethnique, ou comment être belle en restant soi même…

Le 18 août prochain aura lieu le concours de Miss Monde 2012. Les magazines féminins commencent à diffuser les portraits et les photos des candidates. Toutes plus jolies les unes que les autres. Toutes ont un petit quelque chose en plus. Comme une « signature de beauté ». C’est ça, la beauté ethnique.

Je ne me lasse pas d’admirer ces femmes d’ailleurs, femmes comme moi, mais pourtant si différentes et diaboliquement belles…

Les Africaines ont les fesses rebondies, une peau d’ébène, des lèvres charnues et des cheveux afro, si difficiles à dompter, mais si joliment tressés….

Les Asiatiques sont plus petites, ont des yeux qui leur donnent un air impérial, moins de formes, mais des cheveux noirs de jais que tout le monde envie en Europe. Et tellement lisses…

Les Sud-Américaines ont la peau dorée, un corps parfait, de longs cheveux bruns… Elles enchaînent les victoires à tous les concours de beauté mondiaux.

Les Européennes sont encore différentes : teint plus pâle, tâches de rousseur, parfois des yeux bleus, cheveux blonds pour les Nordiques, ou roux, pour Miss France qui représentera notre pays au concours.

Elles sont toutes jolies, et tellement différentes que je plains ceux qui devront les départager et élire parmi elles la femme la plus belle du monde.

Toutes les beautés sont beauté ! La beauté, au fond, ça n’est qu’une représentation, une image. Et plusieurs images, même différentes, peuvent être tout aussi belles.

Ce qui rend une femme belle, au-delà d’un physique ou d’un visage, c’est cette petite chose qu’elle a, et qui la distingue des autres. C’est le petit truc en plus. Ce qui nous rend uniques, mais aussi inoubliables.

Les caractéristiques physiques ethniques sont à mon avis une grande richesse. Elles font à la fois partie du patrimoine émotionnel de la personne, mais aussi de sa carte d’identité physique…

Je le vois bien, moi, quand je me balade à Marseille, ma ville d’adoption, moi ch’timi à la peau claire et aux yeux bleus. On voit bien que je ne suis pas d’ici, on me demande d’où je viens. Mes collègues de travail s’inquiètent de mes coups de soleil, et me complimentent sur ma peau claire et mes cheveux blonds, alors que j’aimerais bronzer et que je m’imagine parfois en brune…

 

J’aime bien être différente, parfois. Quel intérêt si on était tous pareils ? A quoi ressemblerait le monde si les Africains, les Européens et les Asiatiques étaient tous blonds aux yeux bleus ?

Je trouve ça tellement beau, des femmes « typées », avec des caractéristiques physiques propres. En vacances en club l’été dernier, je me suis retrouvée dans l’hôtel qui organisait le concours de miss Amérique du Sud. Et je vous assure que toutes étaient belles à tomber. Et tellement différentes des couvertures de Vogue…

La beauté « universelle » est celle qu’on trouve aujourd’hui (et malheureusement…) dans les magazines. Personnellement, j’ai toujours l’impression que c’est la même fille qui fait la couverture de Femme Actuelle et consorts. Ou non, en fait il y en a deux. Une blonde et une brune, et toutes les semaines elles sont coiffées et habillées différemment pour qu’on pense que le mannequin change… On ne vous dit pas tout !

Et ça me fait mal au cœur de voir que certaines pensent que pour être jolies, il faut être comme ces deux-là. Et je ne parle même pas de l’apologie de la minceur qui est faite dans ces magazines (je pourrais écrire vingt articles là-dessus…), mais juste des caractéristiques physiques qui sont mises en avant et décrites par les journalistes beauté comme LE physique ou LE style à adopter.

En Chine, la dictature de la beauté a remplacé celle du prolétariat. Au pays du soleil levant, les jolies femmes ne sont plus celles qui sont en costumes traditionnels, cheveux noirs et raides et paupières bridées. Les femmes décrites comme étant « d’apparence agréable » (comme il est indiqué dans certaines offres d’emploi…) sont grandes (opération des os pour agrandir le squelette), pulpeuses (augmentations mammaires, prothèses de fesses), et ont le même visage que les Européennes (paupières débridées, rhinoplastie, toxine botulique dans les lèvres, etc).

Pour décrocher un travail, un mari ou même simplement se faire des amis, des millions de jeunes Chinoises n’hésitent pas à recourir à la chirurgie esthétique pour gommer toute trace de leur appartenance ethnique et ressembler aux canons de beauté européens…

Leur a-t-on simplement déjà dit qu’elles sont belles, les Chinoises ? Et les Taïwanaises aussi, les Libanaises aussi, les Ethiopiennes aussi, les Brésiliennes aussi, les Suédoises aussi, les Indiennes aussi, les Italiennes aussi, les…

Article rédigé par Cosmetics Hunter

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Cosmetics Hunter directement sur son blog.

Ces autres articles pourraient vous plaire !

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Design by So Busy Girls - Copyright 2011-2014