valise

Je fais ma valise !

Bientôt les vacances ? Vous partez avec des valises bourrées à bloc et il n’y a jamais assez de place ? Vos jolies robes arrivent fripées ? Et le tube de dentifrice a explosé enrobant l’appareil photo d’une sympathique pâte fluorée ?

 

Pour vous, voyageuses, voyageurs, j’ai regardé les vidéos du voyageur parfait, celui qui fait sa valise comme un pro. Le credo du faiseur de valise, c’est : plier, rouler, combler (fold, roll, bundle).

 

Si vous voulez vous prendre cinq minutes pour une jet-setteuse chic, genre Marion Cotillard, le buzz du moment c’est le « the art of packing » sur le site de Louis Vuitton.

 

 
 

Moins chic et plus pratique : « Pack like a pro », vidéo sponsorisée par Heathrow. En anglais mais tout en dessins. La valise idéale du petit couple qui part deux jours pour un week-end en amoureux dans une capitale européenne : les vêtements sont pour les deux !

 

 
 
1/ Tout mettre sur le lit (le site dit « sur le sol », pour l’hygiène on préfèrera le lit). Prenez votre courage à deux mains (c’est le cas de le dire) et éliminez un tiers de ce que vous voyez. Une valise, c’est comme votre penderie, vous ne porterez jamais tout ce qu’il y a dedans !
 

2/ Les chaussures au fond. Dans les chaussures : les chaussettes et les sous-vêtements pour leur garder leur forme. Evidemment dans des sacs plastiques, les chaussures. Sur certaines vidéos, on voit de bonnes grosses baskets posées comme ça dans la valise, beurk.

 

3/ Une fois les chaussures placées tête-bêche, remplir les trous avec des vêtements mous, t-shirts, chaussettes, collants, etc. Il faut créer une surface plane et lisse. Rouler ce qui peut être roulé.

 

4/ Ensuite une méthode très bien illustrée pour plier ensemble jeans, pantalons, robes pour qu’ils ne prennent pas de place, ni de plis. Le premier vêtement posé à plat et qui dépasse de la valise. Le second posé sur lui mais en partie seulement, une autre partie dépassant, etc. A la fin, on plie le tout en commençant par le dernier posé.

 

5/ Créer magiquement de l’espace. Poser un emballage plastique fin, du type de celui qui emballe les vêtements qui reviennent du pressing, sur les vêtements. Il va se plaquer en surface et s’adapter aux poches d’air.

 

6/ Lunettes, livres, appareil photo : posés sur ce film plastique, bien au milieu pour les protéger.

 

Tout cela, ainsi que les produits de toilette doivent être mis dans deux sacs plastiques.

 

D’une manière générale, il faut rouler tout ce qui peut l’être, privilégier les matières avec élasthane qui reprennent leur forme plus facilement et créer des couches les plus planes possible pour pouvoir mettre tout au-dessus ce qui se froisse le plus comme les chemises en coton ou chemisiers en viscose. Poser un t-shirt sur une jupe ou un pantalon avant de la/le plier, évite la marque du pli.

 

J’aime beaucoup la petite vidéo de M. John Chow : « how to roll a suit » (comment rouler, oui, rouler, un costume dans une valise format cabine). Il y a un petit système pour le plier en deux et ensuite mettre les manches l’une dans l’autre avec un t-shirt dedans pour ne pas les déformer. Ca peut servir pour mettre un tailleur dans une valise sans le froisser.

 

Cette vidéo me fait rêver. Pourquoi ? Elle est filmée dans sa (grande) cuisine, très américaine d’allure, la valise posée sur un plan de travail en marbre, juste à côté des plaques à gaz. En écoutant M. Chow, on se prend à rêver que tout s’allume d’un coup et que le costume parte en flammes, la valise, puis M. Chow lui-même. Ecoutez bien, vous entendrez un chien gémir en fond sonore. Peut-être qu’à l’issue des 3 minutes 29 de la vidéo, M. Chow a été assailli par une bande de types surarmés qui le découpent en morceaux après avoir tailladé le pauvre animal. So John Woo….

 

 
 

Mais là, ce serait « how to chop like a chef* » et non « to pack like a pro »…

 

* Le mot « chef » en anglais a le même sens qu’en français mais indique généralement un cuisinier haut-de-gamme.

 

7/ Le coup des ceintures : à voir absolument… On les glisse comme des serpents le long des bords de la valise.

 

8/ En tout dernier, les chemises, au sommet de tout. Rien ne les écrase, pas de faux plis.

 

Hop, c’est parti !

 

Source photo : www.blogbestwestern.co.uk

 

Vous avez aimé cet article ? Alors faites tourner !

Ces autres articles pourraient vous plaire !

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Design by So Busy Girls - Copyright 2011-2014