rater-soldes

Comment j’ai raté mes soldes !

Chaque année, c’est la même chose. J’établis un plan de bataille « super intelligent » et « super nouveau » qui est censé m’ouvrir les portes de la bonne affaire en série… Mais chaque année, en faisant mon bilan soldesque, je rempile et remporte une fois encore la palme de la looseuse de la mode !

 

Pré-solde : je suis sur-excitée, je suis certaine que cette année, c’est MON année, qu’enfin mon placard va engranger un tas de jolies fringues et que je vais savoir super bien gérer mon argent !

 

Du coup, je mets en place un super plan (qui s’avère toujours au final super nul !).

 

Bouillon de culture : Je m’informe de ce qui se fait en ce moment, je butine d’un blog mode à un autre, je sélectionne ce dont j’ai vraiment envie, les couleurs qui me plaisent. Je me retrouve alors avec une idée super  précise de mes désirs soldesques…

 

J’ouvre mon placard : je trie, je sélectionne, je fais le bilan de ce qui me manque, de ce qu’il ne faut surtout pas que j’achète (car en double, triple voir quadruple exemplaire dans mon armoire !)

 

Plan d’attaque : Je fais les soldes le premier jour (pour ne pas louper les pièces qui me font vraiment envie), puis dix jours plus tard et lors des deuxièmes démarques. Je n’oublie pas Internet et ses soldes… A faire dès 8 heures du mat’.

 

Le jour J : Je m’habille en vêtements hyper cool, super facile à enlever, en baskets trop légères et je n’oublie pas de me rappeler avec l’intensité d’un mantra LA somme à ne surtout pas dépasser au risque d’être étranglée par ma banquière…

 

JE ME SENS ALORS INVULNERABLE ! J’ai le menton haut, la chevelure au vent, je suis prête…

 

Premier magasin : total contrôle. Articles à peine soldés, je décide d’attendre, je ressors . Deuxième : idem. Troisième ; je commence à traîner la patte. Quatrième : je tourne et retourne les vêtements pour en trouver un à ma taille… PUTAIN, je sens que la tension monte….

 

Petite boutique : le dangereux cri « JE VEUX QUELQUE CHOSE.. Je ne repartirai pas les mains vides » commence à m’envahir !

 

 Et là, craquage total, je retourne dans le premier magasin au cas où j’aurai mal vu (la phrase à la con, qui marque mon entrée dans la folie soldesque et où Superman aurait dû intervenir !)

 

L’engrenage m’a saisie, le magasin a eu raison de moi. Cette année, j’avais dit PAS DE TALONS (j’en ai trop et je ne les porte presque pas). Eh bien, je suis ressortie avec ça :
 

 

Ca commence mal ! Elles sont belles mais je déteste les chaussures ouvertes à talons (mes pieds glissent immanquablement). J’ai dis plus de rose, j’en ai marre (et j’en ai trop !) ! Et je finis  avec ça :
 

 

En plus, je n’avais pas du tout besoin d’un sac.

 

Cette année, j’ai décidé d’assumer mon côté femme, (j’en ai eu marre de tous mes cols Claudine, mes robe patineuses, mes chaussure babies). Eh bien devinez quoi, j’ai acheté cette robe :
 

 

J’étais à la recherche du skinny parfait… ET j’ai acheté deux chino (forme qui ne m’avantage pas du tout, j’ai l’air d’un petit tas !) mais j’ai totalement craqué sur la couleur !

 

Quand mon craquage a commencé, je n’ai pas pu m’arrêter… J’ai acheté du totalement inutile (pour moi) : VIVE SEPHORA !

- Des vernis moches !

- Du  maquillage dont je n’avaispas du tout, mais  pas du tout besoin… Et qui est venu s’entasser directement dans ma salle de bain.

- Une crème hors de prix (pour moi) dont je pouvais totalement me passer (vu que je ne suis pas en manque de crème !)

ET un tas de petites conneries qui ont fait fondre mon budget !

 

BILAN : Il n’y a pas eu pour moi de deuxième jour de soldes ! Et le seul achat utile et qui était sur ma liste fut une brosse à 5 euros achetée chez Sephora !

 

Certes, mes achats me plaisent et je dois avouer que certaines années, j’ai fait bien pire. Genre achat compulsif pour des fringues immondes et mal taillées où une fois arrivée chez toi, tu te demandes si le styliste était bourré en la dessinant ou s’il se fout simplement de ta gueule ! A bien y réfléchir, c’est moi qui devais être bourrée au moment de l’achat !

 

Maintenant, je dois à nouveau économiser pour m’acheter ce dont j’ai réellement besoin (un super skinny de la mort qui tue, des sandales pour marcher pour de vrai, des shorts, un beau chapeau…).

Je crois que les bonnes affaires attendront l’année prochaine !

 

PS : ma sœura été la plus heureuse des petites sœurs … Je lui ai offert la robe, les chaussures (eh oui, même taille !) et le sac. Je me souviens que l’année dernière, elle m’a offert trois robes de son shopping « foirage de soldes » .C’est de famille, je crois !

 

Article rédigé par Lairderien.

 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Lairderien directement sur son blog.

Suivez-nous

La Rédac' SBG

Composée de 4 personnes (So busy la Rédac' Chef, Jules le Community Manager, Seb le Responsable Partenariats et Marie la Rédactrice web), toute l'équipe de la Rédac' travaille d'arrache-pied pour vous dénicher des bons plans, vous proposer de beaux concours et, bien sûr, publier les fabuleux articles des rédactrices SBG. Suivez le webzine sur les réseaux sociaux pour ne rien rater des derniers articles !
Suivez-nous

Ces autres articles pourraient vous plaire !

Répondre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Design by So Busy Girls - Copyright 2011-2014