Une semaine sur la blogosphère #27

blog 300x246 Une semaine sur la blogosphère #27

 

Et si je vous parlais de blogs… Encore, pour changer ! Chaque semaine, je vous fais découvrir quelques coups de cœur, glanés au gré de mes errances,de plus en plus courtes, je dois bien l’avouer, la faute au manque de temps. Sauf que j’aimerais rentrer un peu plus dans le vif du sujet, comprendre ce qui nous pousse à bloguer, à aimer, à nous investir corps et âme.
 
Un jour, on crée un blog, on lui cherche un titre, on sait plus ou moins de quoi on va parler, et puis on se lasse, on a besoin d’autres choses, ou on ne se sent pas libre d’écrire tout ce que l’on pense vraiment, car on a fait le choix de ne pas préserver notre anonymat ou du moins de révéler notre blog à des proches ! J’ai ainsi découvert qu’une blogueuse pouvait en cacher une autre,  pour respecter son anonymat je tairai son nom, mais vous pouvez découvrir son blog caché ici. Deux styles différents pour une même personne.

 

Qu’advient-il d’un blog lorsque la blogueuse, oui parlons-en au féminin car la blogosphère féminine est bien plus riche, décide justement que pour une raison X ou Y son blog ne lui convient plus, ou qu’elle n’a plus de temps simplement à y consacrer ? French Onion décortique la question dans son cimetière des blogs. Qui aurait pu s’intituler chronique d’une mort annoncée ! Serais-je capable de me dire que mon blog pour lequel j’ai investi tant d’heures, ri et pleuré, mériterait simplement de disparaître, effacé comme si il n’avait jamais existé ? Effacer un blog, c’est un peu effacer une partie de sa vie, c’est renoncer à ce qui nous a tenu à cœur, alors pourquoi ne pas simplement l’arrêter sans lui ôter la quintessance de ce qui faisait qu’il était à part et unique ?

 

Quelle étrange sensation que celle de bloguer, avec Pomme. Se créer un endroit où l’on est bien dans ses bottes santiags. Être soi-même, tout en sachant que, dans la vraie vie, on ne pourrait sans doute pas être aussi franche, aussi ouverte. Car nos écrans nous masquent, nous protègent d’un non-anonymat que nous ne désirons pas. Sauf que l’on sait que parfois, sans l’avoir vraiment empêché, certaines personnes d’un cercle intime nous lisent et pourraient bien être un peu choquées par nos propos. Comme une révélation …

 

Se poser avec MèreGeek, la question de savoir quelle est la meilleure façon de bloguer ? Y en a t-il seulement une ? En vérité, je vous le dis, la vérité est ailleurs ! Chaque blogueuse est différente et unique, ce qui marche pour l’une ne vaudra pas forcément pour l’autre. Chaque blog est l’empreinte d’une personnalité, d’un vécu, d’une expérience qui font que des petits ruisseaux font quelquefois de belles rivières.

 

Je concluerai sur cette phrase tirée de l’article de Sobusy : « pas si simple d’écrire un blog de manière constante et linéaire. Car ces blogs, ce sont des bouts de nous, des morceaux de nos vies et des extraits de nos personnalités. C’est d’ailleurs pour ces raisons-là qu’on y tient tant… »  Quand la vie privée ou professionnelle finit par bouffer le peu de temps libre qu’il nous restait pour écrire, l’inspiration finit par se faire la malle, et on se retrouve devant une page blanche. De l’empreinte de nos vies réelles et virtuelles qui s’imbriquent pour ne plus faire qu’un tout.

 

On se retrouve la semaine prochaine si vous voulez bien, avec mes nouveaux coups de cœur gueule. Bonne semaine à toutes !

 

Article rédigé par Petite Salamandre

commechiensetchats 140x105 Une semaine sur la blogosphère #27

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Petite Salamandre directement sur son blog.

So Busy Girls

So Busy Girls

La Rédac' de So Busy Girls vous propose ses bons plans, concours, codes promos et tout ce qui concerne l'équipe des So Busy Girls. Pour suivre tous les derniers articles du webzine, suivez-nous sur les réseaux sociaux !




Articles similaires

Les blogueuses que je ne pourrais pas être

J’ai toujours aimé écrire, du journal intime au concours de nouvelles en passant par les textes en honneur des anniversaires

J’ai testé pour vous : l’ampoule musicale bluetooth Awox StriimLight mini

Faut que je vous parle de quelque chose, un truc de dingue, même moi ça m’a fait halluciner. Je crois

Une semaine sur la blogosphère #14

Depuis l’avènement du haut débit et autres free box en tout genre, nous avons tendance à oublier, nous faibles humains,

Pas de commentaires

Ecrire un commentaire
Il n'y a pas encore de commentaire ! Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par une *

Votre adresse email ne sera pas publie.