27 400 Followers
26 494 Fans
6 048 Abonnés
4 099 Suiveurs
6 102 Abonnés

Je suis un cliché ambulant #6 : un couple à distance est aussi un vrai couple !

0 Partages Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Email -- 0 Partages ×

Vie commune à temps partiel ne veut pas dire histoire d’amour à durée déterminée.

 

Les nécessités étudiantes ou professionnelles mettent parfois des bâtons dans les roues de nos love stories. Heureusement, les So Busy Girls sont là pour vous aider à vivre cette situation au mieux. Que sont les contingences matérielles face au sentiment d’avoir trouvé le bon, celui qui vous fait vibrer mieux que Jojo le vibro, qui vous fait vibrer d’amuuuuur (oh yeah !) ? Que sont-elles ? Chiantes, déjà. Seulement, quand bien même auriez-vous trouvé votre fonctionnement de couple, « les autres » sont parfois là pour vous rappeler qu’à leurs yeux, vous n’êtes pas un vrai couple.

 

Eh oui, quand on est célibataire, il faut composer avec la soi-disant bienveillance des « casés-fiers-de-l’être », mais une fois en couple, pour peu que ledit couple n’entre pas dans le moule, il faudra faire avec les remarques bien-pensantes (bien ?) des « casés-comme-il-faut ». On n’est pas sorti de l’auberge… Franchement, autant y rester, dans l’auberge, et s’y faire un week-end en amoureux.

 

couple qui sembrasse panneau interdit1 300x164 Je suis un cliché ambulant #6 : un couple à distance est aussi un vrai couple !

Crédit photo

 

Si vous êtes engagés dans une relation à distance, il y aura toujours quelqu’un pour vous expliquer, ou sous-entendre, que :

 

- Tant qu’on ne vit pas vraiment en couple, on ne connaît pas totalement l’autre.

 

- La conséquence logique étant que votre couple ne survivra probablement pas à sa réunion (qu’on vous souhaite pourtant « du fond du cœur »).

 

- De toute façon, il est habitué à vivre en célibataire la plupart du temps, comment être sûre qu’il souhaite vraiment s’engager ?

 

- Si cela se trouve, il est même déjà marié.

 

- Qu’on ne peut pas faire confiance à quelqu’un qui vit seul, séparé de vous, à des centaines de kilomètres, la plupart du temps. Surtout si c’est un homme. C’est sûr, il doit courir la gourdasse.

 

- Pour peu que son métier s’y prête et qu’il ait des collègues féminines, on en rajoute même une couche : il est entouré de filles brillantes, qui comprennent les exigences de son job, sans parler des secrétaires qui espèrent choper un mari. Et elles ont un gros avantage sur vous : elles sont sur place.

 

Pour une fois, les clichés ne sont pas de mon côté… Moi, ce que j’ai envie de répondre à ce genre de « conseils » et de remarques, c’est que :

 

- Passée la première année et ses petits oiseaux qui chantent comme dans Blanche-Neige, qu’on vive ensemble à plein temps, ou juste le week-end, on vit ensemble. Si cela peut vous rassurer, on ne vit pas dans un autre monde. Les miettes que monsieur laisse dans la cuisine après s’être servi du pain, le frigo qu’il oublie de refermer, ses chaussettes qui traînent, nos oublis de lessive, nos erreurs sur la marque de ses céréales du petit-déjeuner, et j’en passe, sont les mêmes que celles des couples « normaux » (quel vilain mot) ! Lorsqu’on s’engage réellement dans une vie de couple, même partielle, que l’on discute, que l’on passe du temps ensemble, on se connaît. Point barre.

 

- A partir du moment où l’on connaît et fréquente la famille et les amis de l’autre, mais aussi son lieu de vie, où l’on est officiellement aux yeux de tous un couple, je ne crois pas que la question de la confiance soit si différente  que pour un couple à temps plein. Ça, c’est dans son for intérieur que cela se passe, et la distance n’y fait pas grand-chose. C’est l’histoire intime de chaque relation.

 

-  Comment être sûre qu’il veut s’engager, que vous vous réunirez un jour ? Parce qu’on en parle. Quand on s’aime et que l’on est bien ensemble, on se projette, c’est naturel. Là encore, comme dans n’importe quel couple, on se pose et on discute des attentes de chacun pour l’avenir. Oui, un couple à distance a le droit de se marier ! N’en déplaise aux rabat-joie ! Lorsque les fameuses contingences empêchent la vie commune à plein temps, mais qu’on a envie de se dire oui pour la vie, pourquoi attendre ? Si l’on attend pour l’unique raison que « normalement, le mariage vient après la vie commune, pour être sûrs », franchement, pourquoi ? Quelle belle preuve d’amour et d’engagement, au contraire ! Et quelle meilleure façon de montrer au monde entier, justement, qu’un couple qui vit à distance est au fond un couple comme les autres ? Passé un certain âge, présenter son compagnon comme son « copain », ça ne fait quand même pas très sérieux… « mari », c’est sûr, ça a de la gueule, et ça met immédiatement les points sur les i.

 

Au final, il y a de quoi faire taire les mauvaises langues, qui au fond vous jalousent, vous qui êtes les seules à pouvoir gérer la repousse des poils entre deux épilations sans passer pour un yéti auprès de chéri !

 

Article rédigé par Oh My Robes

Oh My Robes 150x150 Je suis un cliché ambulant #6 : un couple à distance est aussi un vrai couple !

 
 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Oh My Robes directement sur son blog.

8 réponses à Je suis un cliché ambulant #6 : un couple à distance est aussi un vrai couple !

  • Oh my robes! dit :

    Ah Mia, tu me fais plaisir! ^^

  • Bien sûr qu’un couple séparé par les contraintes du boulot peut se marier. Je suis bien d’accord ! ;-)

  • la belette dit :

    Je crois qu’il y a du bon à prendre dans toutes les situations, et le fait de vivre à distance une relation apporte sans aucun doute un piment fort sympathique (et pas empoisonné, n’en déplaise aux aigris)!

  • Yuli dit :

    Couple longue distance j’ai connu ça, notre histoire longue distance a duré 3 ans à faire des aller/retour de chez lui à chez moi. Il habitait en Bourgogne et moi à Boulogne soit 250 bornes environ entre nous mais on gérait la vie ensemble. Heureusement pour moi que je n’ai pas écouté les autres car après 3 ans de cet amour aller/retour il m’a demandé en mariage un 14 février, oui ça fait cliché mais sa demande était vraiment originale même si la date un peu moins :smile:
    J’ai donc fait le choix de quitter mon emploi( que j’aimais tant mais pas plus que ce que l’on vivait) pour le rejoindre et vivre la vie à plein temps.
    Alors oui je confirme qu’on vive ensemble à plein temps, ou juste le week-end, on vit ensemble. Dans notre cas la vie à plein temps et la vie juste le week-end c’est la même et nos 8 ans de mariage cette année le résume bien..

    Merci pour ce super post ma belle, j’espère que celles qui sont dans ce cas n’auront pas peur de s’investir sans avoir à écouter les « mauvaises langues »
    Bisous bisous
    Yuli

    • Oh my robes! dit :

      oh merci, ton histoire est géniale! Vous étiez encore séparés quand il t’a demandée en mariage, ou pas? reviens lire l’article de la semaine prochaine, tu devrais aimer! Et n’hésite pas à nous raconter ta demande originale, si tu le veux, car là tu attises notre curiosité! Bises ;-)

  • Audrey B dit :

    J’ai vécu 1 an et demie dans cette situation avant qu’on vive ensemble avec mon Homme. Le pire c’est qu’on s’apprête encore à le revivre car il se peut très bien que l’an prochain on soit à deux bouts à l’autre de la France (au moins ça reste le même pays, ce qui n’était pas le cas avant)…

    Merci pour ce billet en tout cas, qui je l’espère feront réaliser à toutes celles et ceux qui ont de tels préjugés sur les couples longues distances qu’elles devraient tourner 77 fois leur langue dans la bouche avant de dire des trucs qui peuvent être blessants ! :evil:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

classement-ebuzzing
Inscris-toi à notre newsletter !
newsletter
Les derniers articles Mode
Les derniers articles Maman