Le tour du monde en 80 jours au café de la gare

Vous aimez sortir ?
 
Vous aimez le café théâtre ?
 
Le bon café théâtre ?
 
Alors foncez voir le Tour du monde en 80 jours au Café de la Gare, rue du Temple à Paris.

 
 

 
 

Vous assisterez à une représentation déjà jouée au moins 1000 fois et haute en couleurs, à une comédie survoltée inspirée du célèbre roman de Jules Verne. Venez voyagez en compagnie de Phileas Fogg et de ses complices autour du monde… et embarquez pour 1h20 de rires, de surprises, de chants, de décors hallucinants, d’effets spéciaux incroyables (ouh là, je m’emballe).

 

Plus sérieusement, j’ai eu le plaisir d’aller voir par deux fois cette pièce superbement jouée par des comédiens hors pair qui maîtrisent leur texte sur le bout des doigts et se permettent des improvisations étonnantes, justes et d’actualité…
 
Pour passer un super moment en famille ou entre amis, je vous conseille cette pièce. Je n’ai vu personne ressortir de ce spectacle sans être enchanté  et en ayant l’envie qui le démangeait de reprendre ce fameux roman pour voir s’il est vraiment aussi bien qu’on le croit…
 
En plus, le Café dela Gareest un lieu symbolique pour le café théâtre où les plus grands sont passés tels que Coluche pour ne citer que lui…
 
Vous pouvez réserver vos billets sur ce site internet
 
Petit conseil néanmoins, n’arrivez pas trop tard car les places confortables sont chères. Par contre rassurez vous, on voit parfaitement bien la scène de n’importe quel endroit de la salle… et prenez le temps de lire les petits écriteaux à l’entrée du Café, ça vous mettra dans l’ambiance café théâtre !!!

Alors, qu’avez-vous de prévu samedi soir ?

 

Article rédigé par Miss Bavarde


 
 

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez retrouver Miss Bavarde directement sur son blog.

So Busy Girls

So Busy Girls

La Rédac' de So Busy Girls vous propose ses bons plans, concours, codes promos et tout ce qui concerne l'équipe des So Busy Girls. Pour suivre tous les derniers articles du webzine, suivez-nous sur les réseaux sociaux !




Articles similaires

Amour, Prozac et autres curiosités de Lucia Exebarria, une histoire touchante et déjantée

« La force n’est pas ce qu’on croit. La force ne se mesure pas à la masse musculaire ni au nombre

La So News du Jour : adieu Dominic Santini

  Ernest Borgnine nous a quitté hier à 95 ans des suites d’une insuffisance rénale.   Oscarisé en 1955 pour

Cet été, comme Diam’s, il m’arrivera de passer « Ma journée dans le noir »

Quand est sorti en 2006 le clip Confessions nocturnes, j’ai passé d’excellents moments à (ré)écouter et (re)regarder Diam’s et Vitaa.

2 commentaires

Ecrire un commentaire
  1. Missbavarde
    Missbavarde 5 décembre, 2011, 16:19

    ah bah nous on a eu le décor qui a flanché un peu, des pancartes qui surgissaient du rideau pour faire rire encore plus les gens :) oé allez y

    Répondre à Missbavarde
  2. Gazelle
    Gazelle 5 décembre, 2011, 16:06

    je le redis ici. Cette pièce est trop trop géniale. D’ailleurs ce soir là j’étais devant (grave erreur) (à Toulouse), j’avais vu un peu trop de tarriquet, je rigolais un peu trop fort. La troupe m’a alors surnommée « le champignon de mur ». Et j’ai eu mon ovation à la fin :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Répondre à Gazelle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués par une *

Votre adresse email ne sera pas publiée.